Accord des pirates pour libérer un cargo

Les pirates somaliens qui détiennent depuis deux mois un cargo ukrainien chargé d’armes ont affirmé qu’un «accord» avait été conclu avec les propriétaires du navire pour sa libération. En revanche, l’ultimatum concernant le super-tanker saoudien Sirius Star arrivait à échéance dimanche sans avancée apparente dans les négociations sur la rançon de 25 millions de dollars exigée pour sa libération et celle des 25 membres d’équipage.
La prise en septembre du cargo ukrainien, le Faina, avait constitué un coup exceptionnel pour les pirates: il est chargé de 33 chars d’assaut T-72 de conception soviétique et d’environ 14.000 munitions, officiellement destinés au Kenya quoique cette destination soit très controversée. Les pirates avaient baissé leurs prétentions fixées après la capture à 35 millions de dollars. Le 25 novembre, ils avaient exprimé leur accord pour une rançon de trois millions en échange du navire, de la vingtaine de membres d’équipage et de sa cargaison. «Ce que je peux dire c’est qu’un accord a finalement été trouvé. Je ne peux pas vous dire le montant payé», a déclaré Sugule Ali, porte-parole des pirates du Faina.
La situation semblait en revanche bloquée pour le Sirius Star. Aucun contact n’a pu être établi dimanche avec les pirates, jour de l’expiration de l’ultimatum pour la remise des 25 millions de dollars qu’ils exigent.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *