Al-Qaïda : Double coup de filet pour Washington

«Nous faisons des progrès dans la lutte contre le terrorisme. Je le dis tout le temps aux Américains, nous faisons tout ce que nous pouvons pour protéger notre patrie en pourchassant les tueurs, un par un», a affirmé samedi le président George W. Bush. «Nous sommes déterminés, nous sommes forts et nous n’allons pas nous en tenir là», a-t-il assuré.
Effectivement en moins de quatre jours, les efforts de Washington contre la nébuleuse du milliardaire saoudien Oussama Ben Laden ont abouti à plusieurs avancées de taille, notamment le démantèlement d’une cellule sur le sol américain même. «Au cours des dernières 24 heures, les autorités fédérales ont arrêté cinq citoyens américains résidant près de Buffalo, dans l’Etat de New York. Ils sont accusés d’avoir fourni un soutien matériel à Al-Qaïda» a indiqué samedi le ministre de la Justice adjoint Larry Thompson. Ces cinq hommes s’étaient rendus dans un camp d’entraînement afghan d’Al-Qaïda avant les attentats du 11 septembre. «Les forces de l’ordre américaines ont identifié une cellule de terroristes entraînés par Al-Qaïda basée sur le sol américain, ont enquêté sur elle et l’ont démantelée», a expliqué l’attorney général adjoint, précisant que les suspects, d’origine yéménite, avaient été formés à l’utilisation de fusils d’assaut, de pistolets et autres armes lors de leur séjour dans le camp situé près de Kandahar en juillet 2001. Faysal Galab, 26 ans, Sahil Alwan, 29 ans, Yahya Goba, 25 ans, Shafal Mosed, 24 ans, et Yasein Taher, 24 ans, tous habitants de Lackawanna, un faubourg de Buffalo, avaient quitté l’Afghanistan avant les attaques mais les autorités fédérales ignoraient encore s’ils étaient impliqués des projets d’attentats. «Nous ne connaissons pas bien les intentions des personnes inculpées aujourd’hui, et notre enquête continue», a expliqué le directeur du FBI, Robert Mueller.
Après avoir été présentés devant la justice, les cinq hommes -qui ont tous plaidé «non coupables»- ont été conduits samedi dans un centre de détention des services d’immigration à Batavia, à l’est de Buffalo. Ils retourneront au tribunal le 18 septembre pour être officiellement inculpés. Ce coup de filet a été annoncé trois jours après l’arrestation par les services de sécurité américains -avec l’aide des forces pakistanaises- de plusieurs membres d’Al-Qaïda. La prise la plus importante a été l’interpellation mercredi à Karachi (sud du Pakistan) de l’un des chefs du réseau, «cerveau» présumé des attentats du 11 septembre, Ramzi Ben Al-Shaiba. Lui-même avait déclaré lors d’une interview à la chaîne qatariote Al-Jazeera avoir été l’un des responsables de la logistique des attaques.
Al-Shaiba a été arrêté plusieurs heures avant une autre opération contre d’autres fidèles de Ben Laden, toujours à Karachi, qui elle a abouti à une fusillade, mardi soir et mercredi matin, à la mort de deux membres du réseau non identifiés, et à l’arrestation de huit autres, selon des officiers du renseignement pakistanais. Deux des hommes capturés auraient participé au meurtre du journaliste américain Daniel Pearl. Tous étaient gardés dimanche dans un local de l’armée près de l’aéroport de Karachi et devaient être conduits par avion, sous la garde des Américains, vers une destination inconnue dimanche en fin de journée.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *