Crash A320: Le copilote aurait volontairement provoqué l’accident

Crash A320: Le copilote aurait volontairement provoqué l’accident

Le copilote de l'Airbus A320 de Germanwings écrasé dans les Alpes françaises aurait volontairement provoqué la perte de l'avion en le précipitant contre la montagne.
 C’est ce qu’a révélé l'exploitation d'une boîte noire retrouvée mardi sur les lieux de l’accident qui a fait 150 morts.

Tout en excluant la piste terroriste, la justice française a indiqué, jeudi 26 mars, que les motifs du copilote, un Allemand de 28 ans nommé Andreas Lubitz, restent inexpliqués. Andreas Lubitz est resté seul aux commandes de l'appareil après la sortie du cockpit du commandant de bord, vraisemblablement parti aux toilettes. Il a actionné le bouton de descente et n'a pas ouvert la porte permettant au pilote de rentrer.


Selon le récit procureur de Marseille Brice Robin sur l'enregistrement de la boîte noire, «on entend plusieurs appels du commandant de bord pour demander l'accès à la cabine de pilotage mais aucune réponse du copilote ».

 Andreas Lubitz, dont on entend jusqu'à la fin la respiration régulière, n'a pas non plus réagi aux appels de la tour de contrôle qui s'est rendu compte de la descente anormale de l'avion.


Par ailleurs, le procureur a assuré que les passagers «ne se sont rendus compte du crash qu'au tout dernier moment». Dans les dernières secondes avant l'impact sur la montagne, l'enregistrement de 30 minutes laisse entendre l'alerte signant la proximité du sol et les cris des passagers.



Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *