Des palestiniens impliqués dans l’attentat de Dahab, selon l’Egypte

Dans un communiqué publié mardi, le ministère de l’Intérieur a affirmé que des membres du groupe "Al-Tawhid wal Jihad", tenu pour responsable de cette attaque, la troisième dans le Sinaï en deux ans, avaient été entraînés au maniement d’armes et d’explosifs à Gaza.
C’est le chef de ce groupe, Nasser Khamis al-Mallahi, tué début mai par les forces de sécurité, qui avait pris l’initiative d’envoyer dans la bande de Gaza plusieurs membres impliqués dans l’attaque, indique le communiqué.
Deux d’entre eux, des frères, Ayman et Yousri Mohareb, sont parvenus à entrer dans la bande de Gaza et à établir des contacts avec "des Palestiniens fondamentalistes" dont le groupe n’a pas été précisé.
Les trois kamikazes présumés, Ahmed Mohamed Al-Koreimi, Mohamed Abdel Aziz Nafee et Atallah al-Korm, devaient également se rendre dans la bande de Gaza, mais le communiqué ne précise pas s’ils ont réussi à y pénétrer.
Vingt personnes, dont plusieurs touristes, ont été tuées et 90 blessées  dans le triple attentat qui a frappé la station balnéaire de Dahab le 24 avril.
En octobre 2004, 34 personnes avaient été tuées dans des attentats à Taba et près de 70 autres avaient péri dans des attaques à Charm el-Cheikh en juillet 2005 dans le Sinaï. Les autorités égyptiennes avaient attribué ces attaques au groupe "Al-Tawhid wal Jihad".
Une source de sécurité a affirmé à l’AFP que trois Palestiniens qui étaient en contact avec des membres du groupe "Al-Tawhid wal Jihad" étaient actuellement détenus en Egypte.
Le ministère égyptien a pour sa part ajouté que ces trois intermédiaires,  Tamer Nousseirat, Maged Al-Deiri et Abou Souleimane, auraient apporté une aide financière et logistique aux terroristes.
Selon le communiqué, "Abou Souleimane a fourni 1000 dollars et un téléphone avec une puce israélienne à Yousri Mohareb. La puce a été retrouvée avec le frère de Yousri, Mounir, qui a été tué par les forces de sécurité égyptiennes".
Le deuxième Palestinien, Maged Al-Deiri, a quant à lui "facilité l’entrée  de Yousri Mohareb dans les territoires palestiniens et l’a entraîné pour mener des attaques". Le troisième, Tamer Nousseirat, s’est porté volontaire pour perpétrer l’une des attaques et était en contact avec Nasser Khamis al-Mallahi,  précise le texte.
Le ministère de l’Intérieur a par ailleurs affirmé qu’au total, sept  suspects avaient été tués et 22 autres arrêtés dans la traque lancée par la police égyptienne dans le Sinaï à la suite des attentats de Dahab.
Des experts en sécurité soupçonnent la présence de cellules liées au réseau terroriste Al-Qaïda dans la bande de Gaza, mais les responsables israéliens et palestiniens ne l’ont pas confirmée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *