Gates promet d’envoyer 7.000 soldats en renfort

Il devait notamment rencontrer les responsables de la force de l’Otan dans le pays, où l’insurrection des combattants islamistes s’intensifie au point que Washington a annoncé avoir entamé une révision de sa stratégie et l’envoi de renforts. «Nous essaierons d’envoyer deux brigades supplémentaires en Afghanistan d’ici à l’été. Nous ne savons pas pour le moment combien de temps il faudra pour en avoir d’autres», a déclaré M. Gates à la presse dans l’avion, avant d’atterrir à Kandahar, dans la principale base militaire occidentale du sud de l’Afghanistan. Ces deux brigades s’ajoutent à celle qui sera déployée en janvier dans les provinces environnant Kaboul. Une brigade compte entre 3.500 et 4.000 soldats.
Le commandant des forces internationales en Afghanistan, le général américain David McKiernan, avait demandé l’envoi de quatre brigades et de divers éléments de soutien, pour un total de près de 20.000 hommes. Mais Robert Gates a mis en garde contre l’envoi d’un trop grand nombre de soldats dans un pays en proie aux guerres civiles et insurrections contre des forces étrangères. «L’histoire des forces étrangères en Afghanistan n’est pas très positive: elles ont été considérées par les Afghans comme des occupants venus dans leur propre intérêt», a indiqué le secrétaire à la Défense. «Les Soviétiques n’ont pas pu l’emporter en Afghanistan avec 120.000 hommes alors qu’ils ne se souciaient pas des dommages collatéraux», a-t-il estimé. «Placer les Afghans au premier plan est un élément clé, mais il faut aussi deviner à partir de quels effectifs les troupes étrangères sont en trop grand nombre pour être efficace», a poursuivi Robert Gates.
Il a souligné le consensus autour de l’accélération de la formation de l’armée afghane: «C’est leur pays, leur combat, leur avenir».
Mais Gates a également critiqué le mode de coopération entre responsables militaires américains et afghans, qui ne repose pas assez sur la concertation selon lui.

• Jim Mannion (AFP)

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *