La crise Nord-Coréenne s’internationalise

Jusque-là resté observateur «actif» de la crise, le président Vladimir Poutine a finalement décidé mardi d’envoyer un émissaire spécial à Pyongyang, Pékin et Washington. Une implication diplomatique censée relancer le rôle de la Russie dans une crise qui ne fait que s’enliser à chaque prise de position un peu plus radicale de la Corée du Nord.
«Le vice-ministre des Affaires étrangères Lossioukov devrait se rendre bientôt à Pékin, Pyongyang et Washington en qualité d’émissaire spécial pour s’entretenir de la situation» a dit son ministre de tutelle Sergueï Ivanov. Ce grand spécialiste de l’Asie au sein de la diplomatie russe devrait donc faire entendre la voix de son pays opposé à toute sanction internationale contre le régime nord-coréen. A cette initiative s’est ajoutée celle, toujours mardi, de la Chine qui a proposé aux acteurs de la crise de se réunir à Pékin pour des pourparlers sur la reprise des programmes nucléaires de Pyongyang. «Si les deux camps sont disposés à entamer un dialogue à Pékin, je pense que nous n’y verrions aucune difficulté», a ainsi déclaré une porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois, Zhang Qiyue.
«Nous espérons que les Etats-Unis et la Corée du Nord pourront reprendre le dialogue rapidement car nous pensons que la parole est le moyen de plus efficace de résoudre ce problème», a-t-elle ajouté. Plus surprenant, l’Australie a elle aussi décidé de sortir de sa réserve en envoyant mardi une délégation à Pyongyang, laquelle a pour mission de convaincre la Corée du nord de renoncer à ses ambitions nucléaires! Ces médiateurs sont même les premiers occidentaux à se rendre en Corée du Nord depuis trois mois. Si l’Australie avouait mardi son «intérêt essentiel au maintien de la stabilité et de la sécurité dans la région», elle n’entendait toutefois pas -comme les deux autres poids lourds?- interférer dans les affaires américaines, lesquelles se poursuivaient mardi au rythme des entretiens de l’émissaire James Kelly à Séoul.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *