La liste dissidente kurde en tête à Souleimaniyeh

La liste regroupant des dissidents des partis traditionnels kurdes est arrivée en tête dans la province de Souleimaniyeh, aux élections législatives, ont indiqué, dimanche 26 juillet 2009,un responsable du Parti Democratique du Kurdistan et le site de la liste. «Dans la province de Souleimaniyeh, selon les résultats préliminaires, la liste du Changement est en tête, mais nous ne pouvons pas faire de déclarations officielles car nous respectons le règlement de la commission», a indiqué le site internet de la liste (www.sbeiy.com), emmenée par l’ancien numéro deux de l’Union patriotique du Kurdistan (UPK), Noucherwan Moustapha. Un responsable du Parti démocratique du Kurdistan (PDK), en charge des élections, a confirmé à l’AFP la victoire de la liste de Goran (Changement en kurde) dans la province de Souleimaniyeh, fief du président irakien Jalal Talabani. Selon ses projections, la liste commune formée par les deux grands partis kurdes, l’UPK et le PDK intitulée « Kurdistania » devrait obtenir 54 à 55 sièges sur les 111 que compte le Parlement mais pourrait s’appuyer sur les 11 sièges réservés aux minorités. La liste dissidente arriverait en seconde position avec 25 sièges et les islamistes peuvent espérer une quinzaine de sièges. La commission électorale a annoncé samedi soir que les résultats officiels ne seraient pas connus avant trois jours.Une victoire de la liste du Changement dans la province de Souleimaniyeh lui permettrait de devenir le principal groupe d’opposition au Parlement kurde en s’assurant une trentaine de sièges. Dans la précédente assemblée, le PDK et l’UPK, les deux partis historiques, disposaient de 78 sièges. Si les résultats se confirmaient, il s’agirait de la première fois depuis les premières élections kurdes en 1992 qu’une opposition parlementaire voit le jour face aux deux grandes formations. La province autonome du Kurdistan irakien a massivement participé samedi à l’élection de son président et de son Parlement, au cours d’un scrutin qualifié de «transparent» par la commission électorale irakienne. Selon la commission, le taux de participation a atteint 78,5% dans ces élections qui se sont déroulées dans un contexte tendu entre les Kurdes et le pouvoir central de Bagdad qui se disputent le contrôle de territoires riches en pétrole.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *