L’auteur de la fusillade était un fan de Hitler

L’adolescent qui a tué lundi neuf personnes, avant de se suicider, dans une habitation et un lycée d’une réserve indienne de Red Lake, dans le nord du Minnesota, se présentait sur Internet comme un "ange de la mort" et un "nazi de souche", rapporte un journal local.
Le FBI a déclaré que l’attaque, qui a également fait sept blessés dont cinq sont toujours hospitalisés, semblait avoir été planifiée par le jeune homme. Ce dernier, dont des informations erronées disaient qu’il avait 17 ans, portait un gilet pare-balles lorsqu’il a mené son escapade meurtrière.
La ville de Red Lake, située à une centaine de kilomètres au sud de la frontière canadienne, a été bouclée mardi pour permettre aux autorités de mener l’enquête sur cette fusillade, la plus meurtrière dans un lycée américain depuis le massacre de Columbine (Colorado), qui avait fait 15 morts, dont les deux assassins, en avril 1999. Floyd Jourdain, président du conseil indien de la réserve, a qualifié cette tragédie de "jour le plus sombre de l’histoire de notre tribu".  Selon des témoins et des responsables de l’établissement scolaire, l’assassin s’appelait Jeff Weise et était élève de seconde au lycée. Avant son acte fou, Weise s’était identifié sur internet comme étant un "Todesengel", un "ange de la mort" en allemand, et comme un "nazi de souche", rapporte mardi le Saint Paul Pioneer Press. Weise raconte également sur un site néonazi qu’il avait été interrogé par la police en 2004 à propos d’une prétendue tentative de fusillade au lycée le jour de l’anniversaire de naissance d’Adolf Hitler, précisant qu’il n’avait rien à voir dans cette affaire.
"Je suppose que j’ai toujours voué une admiration naturelle à Hitler, à ses idéaux et au courage qu’il a eu pour lutter contre des nations plus puissantes", avait-il écrit sur un forum néo-nazi, toujours selon le quotidien. Lundi, l’adolescent a commencé son escapade meurtrière en tuant son grand-père, un ancien officier de la police indienne connu sous le nom de Daryl "Dash" Lussier, et la compagne de celui-ci à leur domicile. Il s’est ensuite rendu au lycée à bord de la voiture de police de son grand-père. Arrivé sur place, il a tué un gardien de sécurité, un enseignant et cinq élèves avant de retourner l’arme contre lui.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *