Le chef de la police militaire libyenne assassiné à Benghazi

Le chef de la police militaire libyenne assassiné à Benghazi

Le chef de la police militaire libyenne a été assassiné vendredi par des inconnus après avoir quitté son domicile à Benghazi pour la prière du vendredi, selon un porte-parole des services de sécurité.

« Le chef de la police militaire, qui dépend du chef d’état-major de l’armée, le colonel Mustapha al-Barghathi a été tué devant chez lui par des balles tirées par des inconnus », a déclaré le colonel Abdallah al-Zaidi, ajoutant que l’officier, qui a été touché à la tête et à la poitrine, a succombé à ses blessures à l’hôpital al-Jala ».

Un grand nombre de diplomates, assujettis à plusieurs attaques menées par des extrémistes, dont celle qui a coûté la vie à l’ambassadeur américain Chris Stevens le 11 septembre 2012, ont quitté le territoire de Benghazi, bastion de la révolution de 2011.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *