Le mal mystérieux de Bouteflika

Le mal mystérieux de Bouteflika

Le Premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia, a affirmé à nouveau que l’état de santé du président Abdelaziz Bouteflika, hospitalisé depuis une semaine à Paris apparemment pour des troubles digestifs, est en constante amélioration sans donner plus de détails.
«Je peux confirmer ce que j’ai déjà dit jeudi dernier, c’est-à-dire que l’état de santé de Son Excellence le président de la République est en amélioration constante», a dit le chef du gouvernement à la radio algérienne.
«Sa santé est loin d’être source d’une quelconque inquiétude et (…) après avoir subi un problème médical lié à des troubles gastriques, le chef de l’Etat est en train de passer quelques jours de convalescence tout à fait normale», a-t-il ajouté.
Ces propos viennent après plusieurs jours de black-out qui a suscité de vives critiques de la part de la presse algérienne.
«Deux déclarations puis le black-out !», a titré en Une le quotidien El Watan. Le journal a ouvertement critiqué le peu d’informations fournies par la présidence sur l’état de santé de Bouteflika, qui est âgé de 68 ans, et qui est en train de subir depuis samedi dernier des examens à l’hôpital Val-de-Grâce à Paris.
Le quotidien estimait qu’un tel silence encourageait les rumeurs. Jusqu’à présent, les résultats du bilan médical du président Bouteflika demeurent inconnus. Le journal El Watan a souligné durant la semaine dernière que rien n’a également filtré sur la maladie dont souffre le président. « Les autorités algériennes se sont limitées jusque-là à diffuser deux communiqués aussi bien laconiques qu’imprécis, qui ont laissé libre cours à toutes les spéculations,» précise le quotidien.
«Je saisis cette occasion pour tranquilliser l’opinion nationale en affirmant le plus solennellement que les pouvoirs publics n’ont aucune raison de cacher quoi que ce soit sur la santé du président de la République et grâce à Dieu le président va bien», a dit à ce sujet Ahmed Ouyahia.
Encore une fois, le Premier ministre n’a donné aucune précision sur les maux dont souffre Bouteflika, pas plus que sur les résultats éventuels des examens qu’il a subis ou sur la durée de son hospitalisation.
Plusieurs questions restent toujours sans réponse et le mystère entourant la maladie du président algérien persiste. En Algérie, des rumeurs circulent évoquant un cancer du colon ou encore un cancer de la prostate. Mais ce n’est que des spéculations. Rien n’est encore sûr.
D’après le quotidien le Jeune Indépendant, un bulletin de santé du chef de l’Etat sera publié dans les «tous prochains jours». Ce bulletin, tant attendu, sera évidemment établi conjointement par les médecins ayant accompagné le président et ceux de l’hôpital Val-de-Grâce, où Bouteflika a été admis depuis huit jours pour subir un examen approfondi suite à «des troubles digestifs», ajoute le journal.
La source citée par le Jeune Indépendant s’est abstenue tout de même à donner une date précise concernant la durée du séjour du président de la République dans l’hôpital parisien.
«Aucun bon de sortie ne sera délivré tant que les analyses médicales n’ont pas été complètement achevées et que le président n’a pas bénéficié d’un total repos», poursuite la source.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *