Les rebelles syriens piégés par des photos de femmes !

Les rebelles syriens piégés par des photos de femmes !

C’est ce que révèle un rapport publié par la compagnie américaine de sécurité "FireEye" qui détaille la manière dont les combattants de l’opposition syrienne se font pirater des informations sensibles, y compris des plans de bataille et l'identité de déserteurs, en utilisant comme appât des femmes. Elle précise ne pas être en mesure de confirmer qui sont les pirates ni si des informations ont été transmises au gouvernement syrien.
 
Mais parmi les données importantes subtilisées figurent notamment le plan de bataille des rebelles pour capturer Khirbet Ghazalé, une localité stratégique située dans la province méridionale de Deraa. Elle avait été prise aux rebelles en mai 2013 et les insurgés n'ont pas réussi jusqu'à présent à s'en emparer de nouveau.
 
Les cibles ont été contactées par internet, via des applications de messagerie ou de conversation téléphonique, par des pirates se présentant sous les traits de femmes partisanes de l'opposition. Ensuite les "hackers" envoient une photo de l'appât contenant des logiciels qui permettent de "sniffer" les dossiers personnels de leurs victimes et voler leurs informations. Une méthode classique mais fructueuse : Le matériel volé est très détaillé car il concerne aussi bien les rhesus sanguins des combattants que l'heure du transfert de missiles antichars ! Tout le monde peut cracker, même les rebelles syriens…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *