Liban : les projets de déploiement s’accélèrent

Les projets de déploiement de troupes au Liban sud se sont accélérés mercredi afin de consolider la trêve qui a permis, depuis lundi, à au moins un demi-million de Libanais déplacés par le conflit entre Israël et le Hezbollah de prendre la route pour rentrer chez eux.
L’armée libanaise a annoncé ses projets de déploiement "dans les tout prochains jours" jusqu’à la frontière israélienne, c’est-à-dire dans la région située au sud du fleuve Litani contrôlée par la milice chiite du Hezbollah.
L’Onu souhaite, pour sa part, qu’une avant-garde de plus de 3.000 hommes soit déployée sur le terrain dans deux semaines au maximum, en application de la résolution 1701 du Conseil de sécurité qui a mis fin à un mois de guerre. Mais la trêve entrée en vigueur lundi reste fragile.
Le Hezbollah a annoncé qu’il refusait de désarmer dans l’immédiat, et ses combattants, clandestins pendant un mois, sont réapparus au grand jour, à Baâlbeck dans l’est du Liban, dans la banlieue sud chiite de Beyrouth, qui est aussi l’un de leurs fiefs, ainsi que dans des villages du sud du Liban.
Israël, de son côté, a prévenu qu’il n’accepterait aucune "atteinte à sa souveraineté". Selon une source parlementaire, le chef d’état-major Dan Haloutz, a envisagé mercredi que son armée puisse rester pendant des mois au Liban sud, dans l’attente d’un déploiement complet de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul).
Le général Haloutz avait pourtant estimé la veille que le transfert du terrain contrôlé par Tsahal à l’armée libanaise prendrait "une semaine à dix jours".
Israël était parvenu après 34 jours d’offensive au Liban à occuper des positions allant jusqu’au fleuve Litani, frontière naturelle du Liban sud, mais sans avoir vaincu militairement le Hezbollah.
Le déploiement d’une Finul renforcée, avec des effectifs portés de 2.000 à 15.000 hommes, pour épauler un retour de l’armée libanaise dans le sud du pays parallèlement au retrait israélien, est prévu par la résolution 1701.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *