L’Irak courtise l’Europe pour éviter une frappe américaine

Le vice-président irakien, Taha Yassine Ramadan, a appelé l’Europe à tenir bon face aux projets américains de guerre contre Bagdad. «Nous prenons les menaces américaines au sérieux et agissons comme si une guerre était en cours actuellement», a ajouté Ramadan qui a annoncé l’envoi prochain d’émissaires en Europe chargés de rallier des soutiens. L’Irak va envoyer des émissaires dans plusieurs pays européens, dont la France et l’Allemagne, pour expliquer la portée des menaces contre le peuple irakien et les dangers qu’elles posent à la paix et à la sécurité mondiales», a précisé le vice-président irakien. L’Union européenne avait durci le ton samedi contre Saddam Hussein et sommé Bagdad de rouvrir ses portes aux inspecteurs de l’ONU, tout en gardant ses distances vis-à-vis de Washington.
Poursuivant sa campagne anti-américaine, la presse irakienne a dénoncé sa politique unilatérale, affirmant qu’elle alimente la haine contre les Etats-Unis et les expose aux attentats.»Avec cette ruée fébrile vers la puissance et la suprématie, seul langage qu’elle utilise dans les relations internationales, l’Amérique ne fera que récolter davantage d’ennemis (…) haïssant les Etats-Unis et cherchant à traduire cette haine par des actes de violence en Amérique ou contre ses intérêts dans le monde, écrivait dimanche le quotidien officiel Al Iraq.
Une attaque contre Bagdad donnerait à Saddam Hussein une raison de recourir à des armes de destruction massive contre les Etats-Unis et leurs alliés, a averti l’ancien président américain Bill Clinton. Jugeant que l’administration actuelle devrait faire preuve de davantage de prudence à l’égard de l’Irak, M.Clinton a exhorté le président George W. Bush à écouter le congrès et l’opinion américaine. «S’il est certain que nous allons l’attaquer, il aura une envie maximale d’utiliser ces armes d’utiliser ces armes et de les donner à d’autres», a-t-il, il «La vraie question est de savoir si une attaque menée maintenant, particulièrement si nous devons y aller seuls,constituerait une nette amélioration pour la sécurité des Etats-Unis et de nos amis et alliés », s’est encore interrogé l’ex-président.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *