Londres sous le choc

Londres sous le choc

Au lendemain de l’annonce du choix de Londres pour organiser les Jeux Olympiques de 2012, la capitale britannique fut secouée par une série d’attentats meurtriers. Sept explosions au total, furent enregistrées jeudi matin. Selon un bilan provisoire établi par la police et les hôpitaux britanniques, le nombre de victimes auraient atteint au moins 33 morts et 185 blessés.
La première explosion a eu lieu jeudi à 07H49 GMT dans la station de métro de Liverpool Street, quartier financier au centre de la capitale, aussitôt bouclé par les forces de l’ordre, selon des sources officielles. La police des transports a fait état de blessés en état de marcher. D’autres explosions furent signalées à Edgware Road, King’s Cross et East and Moorgate, a précisé Scotland Yard.
Le trafic sur les lignes a été totalement suspendu et des milliers de passagers ont dû être évacués, a fait savoir le porte-parole de Métronet, une des sociétés privées gérant le métro de Londres. Puis, une autre explosion s’est produite cette fois-ci dans un autobus à Tavistock Place, près de Russell Square, dans le centre-ville. "J’étais dans le bus devant et j’ai entendu une détonation incroyable, je me suis retournée et le bus à impériale était soulevé dans les airs", a raconté un témoin, Belinda Seabrook, qui affirme avoir été à "20 mètres de la scène".  Pour le Premier ministre britannique, Tony Blair, cette "série d’attaques terroristes" est destinée à "coïncider avec l’ouverture du G8" de Gleneagles, en Ecosse. Blair a immédiatement quitté le sommet du G8 pour regagner Londres. Cependant, il a précisé que la réunion de Gleneagles se poursuivait et qu’il devait revenir "plus tard dans la soirée" dans la ville écossaise.
Il a, par ailleurs, jugé que ces attentats étaient particulièrement "barbares", au moment où le G8 cherche des solutions à la pauvreté dans le monde. Avant d’être pointé du doigt, l’IRA (Armée républicaine irlandaise) s’est pressé d’affirmer n’avoir aucun lieu avec lesdites explosions. Peu de temps plus tard, un groupe islamiste nommé l’Organisation Al-Qaïda/Djihad en Europe a revendiqué les attaques terroristes dans un communiqué diffusé sur un site Internet islamiste. Le groupe jusqu’alors inconnu s’est réclamé d’être du réseau terroriste Al-Qaida. Dans son communiqué, cette organisation a menacé de s’attaquer à d’autres pays européens, notamment au Danemark et à l’Italie.
«Les vaillants moujahidine ont mené la louable conquête de Londres. Et voici la Grande-Bretagne qui brûle de peur, de terreur et de frayeur du Nord au Sud et d’Est en Ouest» , dit le communiqué. «Nous avions tant averti le gouvernement et peuple britanniques. Et voilà que nous honorons notre promesse en menant la louable conquête militaire en Grande-Bretagne, après des efforts pénibles déployés par les vaillants moujahidine durant une longue période pour réussir cette conquête», ont-ils ajouté.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *