Michelle Obama, première jardinière de la Maison-Blanche depuis 60 ans

Michelle Obama, première jardinière de la Maison-Blanche depuis 60 ans

La Première dame des Etats-Unis  Michelle Obama pris au mot le président Barack Obama, qui promeut les emplois «verts», en inaugurant vendredi le premier potager de la Maison-Blanche depuis celui d’Eleanor Roosevelt pendant la Seconde  Guerre mondiale. Fervente avocate d’une nourriture saine et naturelle, la première dame des États-Unis a creusé le premier sillon du futur potager «bio» de la Maison Blanche, en compagnie d’écoliers de Washington. Le jardin, qui doit notamment produire épinards, laitues, frisées, petits pois, brocolis ou radis, sera implanté dans un coin de la pelouse sud de la résidence présidentielle. «Je veux être certaine que notre famille ainsi que le personnel et tous ceux qui viennent à la Maison-Blanche mangent sainement et aient accès à des légumes et des fruits vraiment frais», a souligné la Première dame. «Aujourd’hui, nous préparons le sol, dans environ deux semaines nous ferons les plantations et en juin, nous devrions avoir plein de légumes et de fruits», a-t-elle dit aux élèves d’une école élémentaire invités à l’événement. Ce potager, destiné à promouvoir une nourriture saine, alimentera la Maison-Blanche mais aussi une soupe populaire à proximité. Le coût du jardin, estimé à 200 dollars, ne devrait pas déclencher la colère des adversaires républicains de Barack Obama. Mais s’ils brandissent quand même un bâton, le président pourra toujours leur tendre une carotte. Rappelons que la Première dame des Etats-Unis, Michelle Obama, a fait une apparition surprise jeudi dans un foyer de Washington où est organisée une soupe populaire, où elle a servi pendant une quinzaine de minutes des repas aux exclus, ont constaté des journalistes.
Mme Obama a servi du risotto aux champignons à une cinquantaine d’hommes et de femmes réunis au foyer Miriam’s Kitchen, financé par des fonds privés et hébergé par une église presbytérienne qui aide les sans-abris depuis 26 ans.
Cette visite s’inscrit dans le cadre de la campagne de Mme Obama pour mettre en lumière les associations locales, créer des liens avec la ville et aider les personnes qui souffrent de la crise économique, selon la Maison Blanche.
«Nous vivons des temps difficiles dans ce pays», a-t-elle dit, jugeant «que nous avons tous, à un moment ou un autre, besoin qu’on nous tende la main» et appelant chacun à aider les autres, en particulier les sans-abris.
Le bureau de Mme Obama avait fourni des fruits frais, dont certains ont été servis sous forme de salade jeudi. Le risotto était également accompagné de brocolis à la vapeur, de gâteaux à la pomme et à la carotte et de petits pains complets. Pierre Carter, 61 ans, un sans-abri en fauteuil roulant, a serré la main de Mme Obama et l’a remerciée pour sa visite. Il a expliqué qu’il venait prendre son petit-déjeuner au foyer depuis trois mois et ces visites l’ont aidé à garder le moral, a-t-il témoigné: «on vient ici et on se sent à nouveau comme une personne». «Nous sommes tout simplement enchantés que notre nouvelle voisine ait remarqué ce que nous faisons», a déclaré la directrice de Miriam’s Kitchen, Sara Gibson, indiquant que son association disposait de 1.200 volontaires et servait 200 à 250 petits-déjeunes par jour, et le déjeuner une fois par semaine, en essayant de maintenir le coût du repas en-dessous d’1,5 dollar.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *