Proche-Orient : La Syrie et l’Arabie Saoudite invitées à la conférence de paix

Les chefs de la diplomatie du Quartette pour le Proche-Orient (Etats-Unis, Union européenne, Russie et ONU) réunis dimanche à New York ont entériné le projet américain de conférence internationale. L’objectif de cette conférence, prévue au mois de novembre, est de parvenir à résoudre le conflit israélo-palestinien et de contribuer à l’établissement d’un accord de paix global au Proche-Orient. Dans un communiqué diffusé à l’issue de la rencontre, les membres du Quartette ont exprimé l’espoir de trouver avant la fin de l’année les moyens de reprendre une aide financière directe en faveur du gouvernement palestinien et invitent les autorités israéliennes à maintenir les «services  essentiels», dans la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas qui vient d’être déclarée « entité hostile »par Israël . En outre, les émissaires du Quartette souhaitent que la prochaine conférence internationale donne lieu à des progrès « substantiels et sérieux » visant la création d’un Etat palestinien en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Tony Blair, chargé par le Quartette d’aider les Palestiniens à créer des institutions palestiniennes stables, s’est félicité de cette rencontre en reconnaissant que «les choses bougent». 
Pour sa part, Condoleezza Rice a déclaré avoir perçu un «engagement très ferme» et «beaucoup de bonne volonté»   au sein du Quartette et des voisins arabes.
Lors de cette rencontre, le Quartette a mis l’accent sur la nécessité de poursuivre l’assistance humanitaire aux Palestiniens en notant qu’il était «important que l’assistance humanitaire et l’aide d’urgence puissent se poursuivre sans obstruction».
D’autre part, le communiqué de la conférence a souligné «la nécessité de mesures supplémentaires immédiates pour se conformer aux engagements pris» concernant la circulation des biens et des personnes vers les territoires palestiniens.Lors de cette réunion, les Etats-Unis ont créé la surprise en décidant d’inviter la Syrie et l’Arabie Saoudite à la conférence internationale pour le Proche-Orient . Ces deux pays au même titre que l’Autorité palestinienne, le Liban, le Quatar , la Jordanie et l’Egypte sont membres du comité de suivi de la Ligue arabe. «Nous espérons que ceux qui viendront sont réellement décidés à aider les Israéliens et les Palestiniens à s’entendre et cela signifie renoncer à la violence, œuvrer à un règlement pacifique», a affirmé Mme Rice. Pour l’instant on ignore la liste des participants à la conférence dont la date et le lieu exacts n’ont pas encore été définis. Interrogé dimanche sur la participation de l’Arabie Saoudite, le prince Saud al Faiçal , chef de la diplomatie, a affirmé «Nous avons obtenu quelques réponses , mais nous avons encore des questions, qui, nous l’espérons, auront leurs réponses». Son homologue égyptien Ahmed Aboul Gheit a assuré que la majorité des pays arabes invités seraient présents. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *