Rejet de la création d’une commission d’enquête indépendante

Rejet de la création d’une commission d’enquête indépendante

Au lendemain de la publication du rapport sur l’enquête menée par l’ONU sur le conflit israélo-palestinien de Gaza qui a conclu que les deux parties avaient commis des «crimes de guerre», le gouvernement israélien a rejeté mercredi l’idée de la création d’une commission d’enquête indépendante sur l’action de Tsahal dans la bande de Gaza lors de l’opération «Plomb Durci». Selon l’ONU, l’enquête menée par l’ancien juge sud-africain Richard Goldstone a établi qu’«Israël avait commis des actions qui équivalaient à des crimes de guerre, peut-être des crimes contre l’humanité», au cours des opérations militaires conduites du 27 décembre 2008 au 18 janvier 2009 dans la bande de Gaza. Le rapport de 575 pages rendu public mardi à Genève conclut également que des «groupes armés palestiniens ont commis des crimes de guerre, et peut-être aussi des crimes contre l’humanité» en tirant des roquettes sur le sud d’Israël. Israël a refusé de coopérer avec l’enquête, accusant de partialité le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies qui l’a demandée.
L’armée israélienne continue de conduire sa propre enquête sur le comportement de ses troupes à Gaza et jusqu’à présent, Tsahal n’a découvert aucun manquement. Le porte-parole du gouvernement israélien Mark Regev a déclaré mercredi qu’Israël n’avait pas besoin de mener une enquête indépendante. Il a ajouté que l’enquête diligentée par l’armée israélienne peut être examinée par la justice israélienne et que ses conclusions peuvent être contestées devant la justice.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *