Report de la signature de l’accord inter-palestinien

Report de la signature de l’accord inter-palestinien

La signature de l’accord entre le Hamas et le Fatah, qui était prévue pour le 25 octobre, a été reportée de plusieurs semaines, a annoncé dimanche, Ahmed Aboul Gheit, ministre des Affaires étrangères égyptien, médiateur entre les factions rivales palestiniennes. Le Mouvement de la résistance islamique (Hamas) a pris le pouvoir par la force à Gaza en juin 2007, créant une scission de facto avec la Cisjordanie dirigée par le Fatah du président modéré de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Outre le fait que la querelle complique toute reprise du processus de paix avec Israël, l’accord Hamas-Fatah doit ouvrir la voie à un partage du pouvoir, à la reconstruction de la Bande de Gaza et à la préparation d’élections palestiniennes pour début 2010. Ahmed Aboul Gheit n’a pas précisé qui avait réclamé ce nouveau délai. Sur son site Web, le Hamas revendique la paternité du report, mettant en cause la décision de Mahmoud Abbas de reporter toute action sur le rapport des Nations unies qui accuse Israël de crimes de guerre lors de l’offensive militaire de l’hiver dernier dans la Bande de Gaza. L’enquête menée par l’ancien juge sud-africain Richard Goldstone établit que l’Etat hébreu a commis «des actions qui équivalaient à des crimes de guerre, peut-être des crimes contre de l’humanité» lors de l’opération «Plomb durci» menée du 27 décembre 2008 au 18 janvier 2009. Le rapport affirme également que « les groupes armées palestiniens ont commis des crimes de guerre, et peut-être aussi des crimes contre l’humanité», en tirant des roquettes sur le sud d’Israël.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *