Yémen : les ambassades américaine et britannique toujours fermées

Yémen : les ambassades américaine et britannique toujours fermées

Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont maintenu lundi leurs ambassades fermées à Sanaa, pour le deuxième jour consécutif, en raison de menaces d’Al Qaïda, selon des sources occidentales. Un responsable de la sécurité de l’ambassade américaine, joint au téléphone par l’AFP, a indiqué que la chancellerie était fermée lundi, sans préciser la date de sa réouverture. Une source diplomatique occidentale a par ailleurs indiqué que l’ambassade britannique était également fermée.
Des policiers yéménites étaient déployés en force lundi matin autour des deux chancelleries voisines, ainsi que des ambassades d’Allemagne et d’Arabie saoudite, selon un journaliste de l’AFP. L’ambassade américaine avait annoncé dimanche dans un communiqué qu’elle était fermée «en raison de l’existence de menaces d’Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqap) contre les intérêts américains au Yémen».
Le conseiller pour la lutte antiterroriste du président américain Barack Obama, John Brennan, avait affirmé sur CNN dimanche soir que «selon certaines indications, Al Qaïda prépare un attentat contre une cible à Sanaa, qui pourrait être notre ambassade». Le Foreign Office avait également indiqué que la fermeture de l’ambassade de Grande-Bretagne était due à des «raisons de sécurité».
En revendiquant l’attentat manqué perpétré le jour de Noël par le Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab sur un avion américain se rendant d’Amsterdam à Detroit, l’Aqap a promis la mort à «tous les croisés» et affirmé que l’attaque était une riposte à un raid mené en décembre contre ses membres au Yémen.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *