Benkirane interrogé finalement sur la compensation ce mardi au parlement

Benkirane interrogé finalement sur la compensation ce mardi au parlement

La majorité se ravise à la dernière minute concernant la question de politique générale. En effet, les groupes parlementaires de la majorité ont abandonné une première question sur la dette publique qui devait être posée aujourd’hui au chef de gouvernement au cours de la séance mensuelle de questionnement sur la politique générale.

Les députés ont donc remplacé la première question par une autre sur la réforme de la Caisse de compensation. Pourtant, le choix de la dette publique comme question de la séance mensuelle avait été annoncé par les services de presse du Parti de la justice et du développement (PJD), chef de file de la majorité gouvernementale.

Que s’est-il passé alors en moins de 24 heures ? En tout cas, un communiqué des groupes et groupements parlementaires à la première Chambre se contente d’annoncer la nouvelle question sans fournir des éclaircissements. Contacté par ALM, Abdellah Bouano, président du groupe parlementaire du PJD à la première Chambre, donne sa propre explication.

«Nous ne sommes pas responsables de ce qui a été déjà publié au sujet de la question de la majorité pour le chef de gouvernement. En fait, la majorité avait le choix entre 5 questions. Finalement, nous avons décidé d’opter pour celle concernant la réforme de la Caisse de compensation», dit-il.

La majorité va donc demander au numéro un de l’Exécutif de fournir des détails sur «les mesures mises en œuvre et celles prévues par le gouvernement pour protéger les familles en situation de précarité et améliorer leur pouvoir d’achat à travers des mécanismes de ciblage». Il est donc certain que le chef de gouvernement profitera de l’occasion pour revenir sur le programme d’aides aux veuves dont les décrets d’application viennent tout juste d’être adoptés par le Conseil de gouvernement.

Reste à savoir si d’autres mesures seront également annoncées par Abdelilah Benkirane. A noter enfin que le gouvernement avait entamé la réforme de la Caisse de compensation face à la hausse importante de ses charges en introduisant dans une première étape le système d’indexation des produits pétroliers liquides subventionnés.

Depuis, l’essence a été décompensée alors que le gasoil, le fuel industriel et le fuel destiné à la production de l’électricité sont soumis au système d’indexation.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *