Benkirane salue le bilan du gouvernement et tire sur ses adversaires

Benkirane salue le bilan du gouvernement et tire  sur ses adversaires

Le chef de gouvernement ne semblait pas avoir l’ombre d’un doute quant au bilan positif de son équipe à un an et demi de la fin de son mandat.

S’exprimant lors d’un meeting de la jeunesse du Parti de la justice et du développement (PJD) dimanche matin, Abdelilah Benkirane a déclaré que le gouvernement s’était acquitté de son devoir du mieux qu’il pouvait, et que ses acquis étaient sans précédent.

Lors de son discours d’ouverture, le secrétaire général du PJD s’est attaqué de front à ses adversaires politiques, estimant que son parti allait remporter les prochaines élections parce que le peuple marocain est capable de reconnaître les politiciens qui travaillent pour le bien commun. «Les citoyens ne voteront pas pour des personnes qui sous-estiment leur intelligence», a-t-il déclaré.

Dans une allusion au secrétaire général du parti de l’Istiqlal, le chef de gouvernement a poursuivi : «Ils ne voteront pas pour des politiciens qui accusent le chef de gouvernement de provoquer des inondations en République Tchèque et une crise politique en Turquie, ceux qui utilisent des ânes lors de leurs manifestations et font de nous la risée du monde entier».

Sans le nommer, Benkirane a qualifié un deuxième leader de l’opposition de «Staline des temps modernes qui détruit les institutions de son propre parti». «Certains partis cherchent à «Benaliser» (en référence au régime de Zine el Abidine Benali, ndlr) le champ politique national», a ajouté le chef de gouvernement, assurant que «notre pays est plus noble que cela». Ce premier meeting national des secrétaires sectoriels de la jeunesse du PJD était également un hommage à feu Abdallah Baha. C’est un Benkirane encore secoué par la mort de son compagnon qui s’est adressé à la jeunesse de son parti. «Le train qui l’a tué m’a percuté aussi, mais je suis toujours là, prêt à servir mon pays», a-t-il déclaré, ajoutant que «ceux qui pensent que le PJD est fini avec la mort d’Abdallah Baha doivent se réveiller».

Sans manquer de rappeler les qualités du ministre d’Etat décédé, Abdelillah Benkirane a appelé ses partisans à suivre son parcours et à adopter sa vision. Le meeting était, en outre, l’occasion pour le chef de gouvernement de démentir certaines allégations tenues par la presse ces dernières semaines.

«Certaines personnes affirment que je suis en négociation avec Mohand Laenser pour désigner Mohammed Ouzzine au poste de Baha, ce n’est qu’un tissu de mensonges», a-t-il assuré, soulignant que «cette proposition n’a jamais été faite, ni par Laenser ni par qui que ce soit d’autre». 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *