En quête de la récupération de son fief électoral: Chabat dresse son bilan et règle ses comptes

En quête de la récupération de son fief électoral: Chabat dresse son bilan et règle ses comptes

Quelques mois après sa défaite retentissante dans la capitale spirituelle, Hamid Chabat tente de récupérer son fief électoral et se prépare pour les prochaines élections avec un nouveau sang.

Ainsi, arborant le signe V de la «victoire», Hamid Chabat a pu enflammer l’ambiance devant un rassemblement populaire à Fès à l’occasion de la présentation de son bilan de ses deux mandats de gestion de la ville (2003-2015). L’ex-maire de Fès a profité de l’occasion pour régler ses comptes avec tout le monde, notamment avec l’actuel maire du PJD, Idriss Al Azami, dont il relativise les efforts de gestion, mais également il appelle la nouvelle équipe à travailler, car elle a encore du pain sur la planche, a-t-il dit. Dans ce sens, Chabat «espère que la nouvelle équipe pourra résoudre le reste des problèmes à l’instar de la commune de Ouled Tayeb, le transport ainsi que les problèmes d’hygiène à la ville».

En effet, ce bilan se caractérise par la continuité au niveau de la présidence de la commune et du comité de gestion. Aussi, il est marqué par la stabilité au niveau du parti de l’Istiqlal. Car c’est la période où l’équipe pilotée par Chabat a lancé le programme «L’unité de la ville». «Je crois que les observateurs ont ainsi souligné le réel progrès qu’à connu la ville de Fès durant ledit mandat. C’est la période où nous avons donné le coup d’envoi à plusieurs projets couvrant différents domaines», a-t-il affirmé. Et de poursuivre : «Notre mandat a commencé en 2003-2004 avec le lancement de l’unité de la ville et l’unité du budget.

En effet, le début était marqué par de nombreuses difficultés financières. On a donc commencé avec un budget qui ne dépasse pas 30 milliards de centimes et qui est-ce un budget très faible par rapport aux dépenses obligatoires qui sont estimées à 35 milliards de centimes. Ceci explique en effet le déficit qui est estimé à 5 milliards de centimes au niveau du budget de la gestion et de la logistique», a expliqué l’ancien maire de Fès. En effet, la présentation de ce bilan vise à faire connaître le rôle qu’a joué la collectivité urbaine de la ville de Fès dans le cadre des enjeux démocratiques que connaît le Royaume.

Selon le secrétaire général du PI, cette rencontre était l’occasion de rappeler le progrès qu’a connu la ville de Fès dans le domaine de la logistique et faire connaître ainsi les grandes manifestations qu’a organisées la ville durant son mandat à travers la mise en place du nouveau concept des villes intelligentes et écologiques.

Également, les projets développant les infrastructures et le marché des télécommunications. Sans oublier les projets de l’expansion du réseau routier afin de trouver des solutions durables pour les problèmes de circulation. Par ailleurs, Chabat n’a, paraît-il, toujours pas digéré d’être accusé de faire du chantage à l’Etat et demande au ministère de l’intérieur de sortir tous les dossiers qui l’accablent

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *