Hakima Elhaité: «Réunir les mécontents n’est pas suffisant pour renverser un parti»

Hakima Elhaité: «Réunir les mécontents n’est pas suffisant pour renverser un parti»

«Leur projet n’est pas crédible». Les propos émanent de Hakima Elhaité, ministre déléguée chargée de l’environnement et membre du bureau politique du Mouvement populaire. Dans un entretien accordé à ALM, la ministre revient sur la situation interne du parti de l’épi ainsi que l’annonce par un courant apparu ces derniers mois de l’organisation d’un congrès exceptionnel dans les prochains jours. Pour Mme Elhaité, les membres de ce courant «veulent se positionner pour une prise de pouvoir des instances du parti».

ALM : A quel point faut-il prendre l’annonce d’un congrès extraordinaire du MP au sérieux ?
 

Hakima Elhaité : Un congrès extraordinaire ? Comment peut-on prétendre à un congrès extraordinaire quand on n’appartient plus à aucune des structures du parti ? Ces personnes ont pour la majorité démissionné du parti. De plus, un congrès extraordinaire n’est tenu qu’avec un quorum des deux tiers de ses membres, alors qu’eux ils n’en font pas partie. Je me demande donc comment je peux prendre ce qu’ils avancent au sérieux !!!

Est-il vrai que des membres de cabinets de ministres harakis ont rejoint les frondeurs ?

Oui trois membres de cabinet les ont rejoints et après que représentent-ils ? En avez-vous déjà entendu parler ?
Le MP est ouvert déjà ! Ces personnes ne veulent plus y appartenir. C’est leur affaire.
 

Selon vous, quels sont les objectifs de ce courant ?

Leurs objectifs sont clairs. Ils veulent se positionner pour une prise de pouvoir des instances du parti. Mais on n’a pas de pouvoir quand on n’a pas de légitimité.
Leur base est inexistante et par conséquent leur projet n’est pas crédible. Réunir les mécontents n’est pas suffisant pour renverser un parti qui a montré sa solidité et sa solidarité lors des dernières élections où ils ont été au banc des absents.

Est-ce que vous ne pensez pas que la solution passe par l’ouverture d’un dialogue au sein du MP ?

Nous sommes pour le dialogue mais pas quand les contestataires posent comme conditions le départ de Mme Assali et de Mohamed Ouzzine et la mise en retraite politique de Si Laenser. Ces conditions sont inacceptables et ne font que personnaliser le débat. Nous sommes tous pour une réforme en interne efficace qui peut aboutir à plus de démocratie dans le parti, mais nous sommes contre le putschisme et l’opportunisme. Je voudrais leur rappeler que pourchasser des personnalités qui ont réalisé des scores importants durant les dernières élections et dont la légitimité est bien assise grâce à leur base électorale ne se fait pas par la parole mais par la force politique qui émane, que je sache, de la force et de l’importance de l’ancrage politique local.

Ouzzine Aherdane a-t-il rejoint la contestation ?

C’est regrettable que le nom de Aherdane soit mêlé à ce mouvement. Ce nom a une symbolique pour tous les Marocains et que le fils aille à l’encontre d’un mouvement porté par son père durant des décennies et où son père est toujours président d’honneur et continue à être le père de tous les Harakis nous touche tous en tant que Harakis. C’est pourquoi, et par respect à Monsieur Aherdane le père pour lequel j’ai une véritable admiration et beaucoup de respect, je ne ferai pas si vous le permettez des commentaires sur le fils.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *