Hamid Wahbi : Plus de 80% de nos candidats sont des jeunes

Hamid Wahbi : Plus de 80% de nos candidats sont des jeunes

ALM : Pouvez-vous nous donner un aperçu de vos listes ?
Hamid Wahbi :
Nos listes présentées au niveau des localités d’Agadir et de la région Souss-Massa se focalisent sur les compétences et la jeunesse et les projets de changement que nous nourrissons au niveau de notre parti et notre vision. Nos candidats disposent d’une grande connaissance et expérience non seulement au niveau de la gestion locale mais aussi au niveau politique. Par ailleurs, une grande partie de nos candidats est constituée de jeunes acteurs dans la société civile et connus aux niveaux régional et national. L’une des caractéristiques des candidats de la liste de notre parti pour les élections communales et régionales est l’expérience en économie de nos candidats qui sont des femmes et hommes entrepreneurs, ce qui aura certainement un impact positif sur nos projets de gestion. Nous notons, par ailleurs, que plus de 80% de nos candidats sont des jeunes qui se présentent pour la première fois aux élections régionales. C’est une donne importante puisqu’elle incarne notre devise du changement réel et non fictif.

Quels ont été vos critères de sélection des candidats ?
Nos critères de sélection des candidats reposent sur deux éléments principaux : la compétence et l’honnêteté. Ces mêmes critères sont adoptés au niveau national. Nous avons également pris en considération la présence des candidats sur le terrain. Sur un autre registre les militants du parti ont leur mot à dire dans ces décisions de sélection vu la proximité de ces derniers et leur présence sur la scène tout au long de l’année. Ceci étant, nous avons aussi veillé à la distribution des candidatures selon les compétences et les domaines où chaque personne peut contribuer. L’élaboration de nos listes a été une étape de consensus et d’accord. Notre participation aux élections reste une étape dans notre projet général d’encadrement des citoyens dans les divers domaines et dans les différentes localités et régions.

Quelle lecture faites-vous du bilan actuel de la gestion de la commune d’Agadir ?
Ce n’est pas nous qui relevons le recul et l’impasse que vit cette ville au niveau économique, touristique et social et même culturel. La ville d’Agadir est un grand pôle économique mais cela ne se reflète pas sur la réalité et le quotidien des citoyens. Certains de ses quartiers ne disposent guère de l’assainissement. Sur le plan touristique, nous constatons un recul et une crise qui a des répercussions sur les investisseurs. Agadir a grand besoin d’un développement réel et d’une relève culturelle qui donnera à la ville son identité. Elle a besoin d’une vision touristique qui encourage le tourisme national et international.

Qu’en est-il de votre plan de gestion ?
Notre vision de la gestion émane de la vision de notre parti dans ce domaine. Elle repose sur une vingtaine de promesses pour toutes les communes du Maroc tout en prenant en considération les caractéristiques et besoins de chaque commune. Nous nous engageons dans la continuité de ce qui a été fait mais nous désirons également mettre en avant une vision prenant en charge les besoins des citoyens et le développement des domaines économique, culturel et social.

Quelle représentativité des femmes dans votre parti ?
Les discours de la majorité des partis ne cessent de mettre en avant la représentativité des femmes sur les listes électorales mais qu’en est-il de la réalité? Nous en faisons une réalité au niveau de notre parti. Au niveau de la région Souss-Massa, à titre d’exemple, nous avons mis sur nos listes des candidates pour les Chambres professionnelles ainsi que pour la Chambre d’agriculture. Et elles sont aujourd’hui les premières à être membres dans l’histoire des élections des Chambres. Nous avons opté pour le même principe dans le choix des candidatures pour les élections actuelles. Dans nos structures nationales nous avons une présidente de groupe au niveau du Parlement et une autre jeune femme comme présidente de l’organisation des jeunes.

Quel est votre plan de communication ?
Nous utilisons dans notre plan de communication les outils traditionnels qui englobent les rencontres, débats et autres.
Dans le même cadre nous sommes présents sur les réseaux sociaux et mettons à la disposition des citoyens des présentations de nos élus, nos programmes, comme stipulé par la loi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *