Le Souverain donne le coup d’envoi de plusieurs projets de développement à Laâyoune

Le Souverain a également présidé la cérémonie de signature d’une convention relative au financement et à la réalisation d’un canal pour le transfert des eaux du barrage Sakia Al Hamra. Il s’est également enquis des projets d’alimentation de la ville de Laâyoune et des centres Foum El Oued et Al Marsa en eau potable pour un coût global de 380 millions DH.

Des explications ont été fournies à SM le Roi sur la station de dessalement de l’eau de mer de Laâyoune, où les travaux ont pris fin, pour une enveloppe de  180 millions DH, dont 110 millions ont servi notamment au renforcement de la station de dessalement et 70 millions à la réalisation des canaux de distribution à Laâyoune, Foum El Oued et El Marsa sur 70 Km. SM le Roi s’est également enquis du projet d’extension d’une autre station de dessalement de l’eau de mer à Laâyoune ayant nécessité une enveloppe budgétaire  de 200 millions DH et dont les travaux prendront fin en mars 2008.

A cette même occasion, le Souverain a procédé au lancement du projet d’extension du réseau d’assainissement de Laâyoune et du centre d’El Marsa, initiés par l’Office national de l’eau potable (ONEP).

Des explications ont été fournies au Souverain sur ce projet, dont la première tranche nécessitera des crédits de 140 millions DH. Ce projet vise à remédier aux problèmes d’assainissement posés dans la ville de Laâyoune et le centre d’El Marsa et à assurer une protection de la nappe d’eau de Foum El Oued.

Pour ce qui est de l’assainissement de la ville de Laâyoune, qui dispose d’un réseau de type unitaire d’une longueur totale de près de 150 km, il consiste, dans sa première tranche, à réaliser les ouvrages jugés indispensables pour l’amélioration de l’hygiène de la population.

D’un coût de 90 millions DH, cette tranche a pour objectifs la réhabilitation du réseau d’assainissement existant estimé actuellement à 22 km,  l’extension du réseau d’assainissement dans les quartiers déjà desservis en eau  potable et ne disposant pas de réseau d’assainissement (lotissement Al Wahda 1 et 2, quartiers Al Qods, des Forces Armées et Salam (55 km). Il s’agit également de la réalisation d’une station de relevage évalué à 3 millions DH.

Le financement de cette première tranche, dont les travaux prendront fin en février 2009, est assuré équitablement (30 millions DH) entre l’Agence de promotion et de Développement des provinces du Sud (APDS), le ministère de l’Intérieur et l’ONEP.

Quant à la deuxième tranche, elle porte sur la réalisation des ouvrages d’épuration au profit d’une population de 253.000 âmes d’ici l’an 2020. D’un coût global de 150 millions DH, cette tranche consiste également en l’extension  du réseau aux futurs quartiers prévus par le plan d’aménagement.

Concernant le projet d’extension du réseau d’assainissement du centre d’El Marsa, qui dispose d’un réseau linéaire de 23 km, il intervient pour remédier aux problèmes liés, entre autres, à la stagnation des eaux usées au niveau des stations de relevage, à l’accumulation des dépôts des eaux industrielles au niveau des regards et à la remontée des eaux usées.

Estimée à 50 millions DH, la première tranche de ce projet porte sur l’extension d’assainissement sur un linéaire d’environ 34 km, la réalisation de  deux stations de pompage et d’une conduite de refoulement sur un linéaire de près 6,9 km, ainsi que la réalisation d’une station d’épuration (infiltration percolation).

Ce projet, dont les travaux s’achèveront en décembre 2007, sera cofinancé par  le ministère de l’Intérieur (25 millions DH), la municipalité d’El Marsa (15 millions DH) et l’APDS (10 millions DH).

L’ONEP a également programmé la réalisation d’une étude sur l’assainissement  au centre Foum El Oued entre 2006 et 2007 pour une enveloppe budgétaire de 751.000 DH.

A rappeler que l’évacuation des eaux usées vers l’océan au niveau du centre d’El Marsa s’effectue par 3 stations de relevage, dont une n’est pas mise en service, le reste étant assaini par fosses individuelles.

Par la suite, SM le Roi a suivi des explications sur les projets supervisés par l’APDS au niveau de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra pour une enveloppe budgétaire d’environ un milliard 114 millions DH. Ces projets concernent les secteurs des infrastructures, de la pêche maritime, du tourisme et de l’environnement.

Le Souverain a, par la suite, présidé la cérémonie de signature d’une convention relative au financement et à la réalisation d’un canal pour le transfert des eaux du barrage Sakia Al Hamra.

D’un coût global estimé à 56 millions de dhs, ce projet consiste en la réalisation d’un canal à l’aval du barrage afin de permettre l’acheminement de l’eau stockée dans ce barrage vers la zone d’infiltration et d’alimentation de la nappe de Foum El Oued eu égard à l’importance de la réalisation de cette ouvrage pour la recharge de la nappe de Foum El Oued, l’une des sources d’alimentation de la ville de Laâyoune en eau potable.

La convention a été signée par le secrétaire d’Etat chargé de l’eau, M Abdelkebir Zahoud, le wali de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra, M.

Charki Drais, le Directeur général de l’ONEP, M. Ali Fassi Fihri, et le Directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du sud du Royaume (APDS), M. Ahmed Hajji.

Le canal, dont la réalisation sera cofinancée par le Secrétariat d’Etat (20 millions de dhs), l’ONEP (20 millions de dhs) et l’APDS (16 millions de dhs), est long de 10 km et d’un débit de 5 M3 par seconde. L’exécution des travaux s’étalera sur une période de 24 mois.

A Son arrivée, SM le Roi a passé en revue un détachement de la Garde Royale qui rendait les honneurs, avant d’être salué par le ministre de l’Intérieur, M. Chakib Benmoussa, le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’eau et de l’environnement, M. Mohamed El Yazghi, le Secrétaire d’Etat chargé de l’eau, M.

Abdelkebir Zahoud et par le Wali de la région, M. Charki Drais.

Le Souverain a également été salué par le Président du Conseil de la région, le Président du Conseil municipal de Laâyoune, le Président de l’Assemblée provinciale, le Président du Conseil municipal d’El Marsa, le Directeur général  de l’ONEP, le Directeur général de l’APDS, les notabilités de la région, les promoteurs économiques, des acteurs de la société civile et par plusieurs autres personnalités.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *