Maroc-UE: Un accord pour protéger le «Made in Morocco»

Maroc-UE: Un accord pour protéger  le «Made in Morocco»

Tel est l’objectif d’un accord paraphé en fin de semaine dernière par les négociateurs en chef des deux côtés, portant sur la protection mutuelle de leurs «indications géographiques».

Cet accord devrait assurer au Maroc et aux pays de l’UE un niveau élevé de protection des indications géographiques respectives de leurs produits alimentaires, évitant ainsi aux consommateurs d’être abusés quant à l’origine véritable et la qualité des produits.

«La protection des indications géographiques est avantageuse pour les deux parties : elle permettra de préciser aux consommateurs l’origine des produits, afin qu’ils puissent faire des choix en connaissance de cause», a indiqué Cecilia Malmström, commissaire européenne chargée du commerce. Cette nouvelle étape dans la coopération Maroc-UE servira, par la même occasion, à stimuler les échanges commerciaux de produits agricoles et de denrées alimentaires entre les deux rives de la Méditerranée, précise un communiqué de la délégation de l’UE à Rabat. 

«Cet accord constitue une véritable chance pour nos producteurs et en particulier pour les plus petits d’entre eux, qui ont un savoir-faire très authentique, d’optimiser la valeur ajoutée de leur production», a déclaré, à cet égard, Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime.

Le Maroc devient, ainsi, le premier voisin méridional de l’UE à adopter un tel accord en vue de promouvoir et de protéger la qualité de la production agricole. «Cet accord donne un nouvel élan aux relations entre l’Union européenne et le Royaume du Maroc et il renforce notre partenariat, qui vise à promouvoir et à protéger des produits de qualité et servira les intérêts des agriculteurs et de l’industrie tant au Maroc que dans l’Union européenne», a souligné Phil Hogan, commissaire européen pour l’agriculture et le développement rural, ajoutant que l’agriculture représente un volet important de la coopération bilatérale entre le Maroc et l’UE, notamment dans le cadre du plan d’action 2013-2017, qui constitue la feuille de route de cette coopération dans les années à venir.

«La coopération dans le domaine des indications géographiques s’inscrit dans notre engagement commun pour une agriculture de qualité préservant les produits locaux», a-t-il assuré. L’accord, qui n’entrera en vigueur qu’après son approbation par les autorités législatives européennes (Conseil et Parlement européens) et le Parlement marocain, introduira un mécanisme de mise à jour et de consultations régulières utile lorsqu’il s’agira d’inscrire de nouveaux produits sur la liste des indications géographiques.

Il s’agira donc d’un instrument dynamique d’amélioration de la qualité des produits faisant l’objet d’échanges commerciaux entre le Maroc et l’UE. 

Le communiqué de l’UE précise, par ailleurs, que cet accord s’inscrit dans une politique globale de ses pays membres de promotion de la protection des indications géographiques à l’échelle mondiale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *