Mohamed Moujahid : «Nous participerons aux communales dans le cadre de la gauche démocratique»

Mohamed Moujahid : «Nous participerons aux communales dans le cadre de la gauche démocratique»

ALM : Que représente pour le Parti de la gauche socialiste unifiée l’étape des élections communales du 12 juin prochain ?
Mohamed Moujahid : Les élections communales constituent pour nous une étape importante. Comme les autres étapes, les élections nous permettront de mieux faire connaître notre parti. Elles sont aussi une occasion pour présenter le programme électoral de notre parti. Notre objectif majeur est d’améliorer notre position dans l’échiquier politique.

Pensez-vous que les partis politiques réussiront à atteindre le taux de 12% pour la représentativité féminine ? 
En ce qui concerne le Parti de la gauche socialiste unifiée, nous ferons tout notre possible pour atteindre le taux de 12%. Dans les grandes villes, nous envisageons de présenter des listes où le nombre des femmes avoisinera le tiers, autrement dit un taux de 30%. Nous sommes décidés à concrétiser sur le terrain le principe de l’égalité entre les hommes et les femmes.

Est-ce que votre parti aura un allié dans ces élections ?
Nous participerons aux élections communales dans le cadre de l’alliance de la gauche démocratique. En plus de notre parti, l’alliance de la gauche démocratique est formée du Parti de l’avant-garde démocratique et le Parti du congrès national ittihadi. Nous souhaitons de même coordonner avec l’USFP et le PPS. Jusqu’à présent nous n’avons pas eu de réaction favorable de la part de ces deux partis, mais les négociations sont en cours.

Pensez-vous que le taux de participation aux élections communales sera plus élevé que celui de 2003 ?
Il n’y a pas aujourd’hui d’indicateurs nouveaux qui constitueraient une source de motivation pour les citoyens marocains, des conditions qui les pousseraient à se déplacer en masse le jour du 12 juin pour participer au vote.  Dans les élections communales, la participation des citoyens devrait normalement être plus importante que lors des élections législatives, vu le nombre important de circonscriptions, que ce soit dans les zones rurales ou urbaines. les causes qui ont été à l’origine de la réticence des citoyens sont toujours omniprésentes. Je ne vois pas comment les citoyens se déplaceraient en masse le jour du scrutin, en l’absence de conditions susceptibles de leur redonner confiance.

Propos recueillis par
Redouane Si Hamdi

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *