Union Africaine : Le Royaume a participé au Conseil exécutif

Union Africaine : Le Royaume a participé au Conseil exécutif

Représenté par le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale

Le Maroc a pris part aux travaux délibératoires de la 31-ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’Union Africaine (UA) à Addis-Abeba. La rencontre réunit les ministres des affaires étrangères des Etats membres de l’Union Africaine. Dans ce sens, le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, a participé à cette session en prélude du 29-ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA. Dans les détails, le Conseil exécutif de l’UA a examiné le rapport du Comité des représentants permanents de l’UA (COREP).

Les participants ont également abordé l’Agenda 2063 de l’UA et son Plan décennal de mise en œuvre ainsi que des dossiers liés à la paix et la sécurité sur le continent. L’un des moments forts de cette rencontre concerne l’élection du Commissaire chargé des affaires économiques et du commissaire chargé des ressources humaines, de la science et de la technologie à la Commission de l’Union Africaine, ainsi qu’à l’élection de 4 membres du Conseil consultatif sur la corruption et autant de membres de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP).

L’élection de ces membres par les ministres des affaires étrangères devra être entérinée par la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement. Nasser Bourita a déclaré à l’issue des travaux que le Maroc a participé aux réunions du Conseil exécutif de l’Union Africaine (UA) avec un esprit «constructif» et une approche «positive» pour contribuer à l’aboutissement de l’Agenda africain en matière de paix, de stabilité, de sécurité et de développement. «Conformément à la teneur du discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI devant le 28e Sommet de l’Union Africaine (UA), en janvier 2017 à Addis-Abeba, le Maroc s’est engagé dans le débat avec un esprit constructif, une approche positive pour contribuer à l’Agenda africain en matière de paix, de stabilité, de sécurité et de développement», a-t-il ajouté. Par ailleurs, les réactions quant au retour du Maroc au sein de l’Union Africaine continuent. Ainsi, la ministre guinéenne des affaires étrangères et présidente du Conseil exécutif de l’Organisation panafricaine, Hadja Makalé Camara, a affirmé que l’Afrique se retrouve réunifiée avec la présence du Maroc au sein de sa famille institutionnelle. «Nos attentes ne sont autres que l’Unité africaine», une Afrique «indivisible» et «prospère», a t-elle indiqué.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *