Christopher Ross achève sa deuxième tournée maghrébine sur un ton optimiste

Christopher Ross achève sa deuxième tournée maghrébine sur un ton optimiste

à l’issue de sa tournée maghrébine, deuxième de son genre depuis sa nomination, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross, a affirmé, lundi 29 juin, à Rabat, que la voie est désormais ouverte à la première réunion informelle en perspective des négociations officielles. Christopher Ross qui s’exprimait lors d’un point de presse à l’issue d’un entretien avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Taïeb Fassi Fihri, a mis l’accent sur l’importance de ces réunions dans la recherche de la solution à ce conflit plus que trentenaire.
«Je suis optimiste quant à cette première rencontre informelle qui, j’en suis sûr, apportera une contribution importante à la recherche d’une solution au conflit qui dure déjà depuis trop longtemps et qui entrave le travail qui doit être fait au niveau de l’intégration régionale», a précisé M. Ross.
D’après l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, «cette deuxième tournée dans la région a pour but l’application de la dernière résolution du Conseil de sécurité, la prise en compte du résultat du processus de négociations jusqu’à présent et la préparation des réunions informelles dont le Conseil de sécurité a entériné la tenue pour préparer une cinquième session de négociations».
Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a déclaré, pour sa part, que l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross, poursuivra son action sur la base de ce qui a été fait par les Nations Unies et son prédécesseur, les acquis réalisés durant ces dernières années et la dynamique enclenchée par l’initiative marocaine d’autonomie. M. Fassi Fihri a précisé dans ce sens que l’action de Christopher Ross s’opère dans le cadre d’une mission bien définie visant la mise en œuvre de la dernière résolution du Conseil de sécurité.
Cette résolution insiste, selon le chef de la diplomatie marocaine, sur la nécessité de prendre en compte ce qui a été entrepris durant les dernières années, notamment les acquis et la dynamique créée par l’initiative marocaine d’autonomie en tant que solution consensuelle à la question du Sahara.
«Le Maroc est disposé à adhérer positivement à ce processus de réunions informelles, et à s’inscrire dans cette démarche préparatoire, car, l’essentiel c’est la demande du Conseil de sécurité à toutes les parties d’engager des négociations sérieuses et substantielles qui prennent en compte les efforts déployés par le Maroc, selon une approche réaliste et tournée vers l’avenir», a-t-il expliqué.
L’entretien entre l’émissaire onusien et M. Fassi Fihri s’est déroulé en présence de Mohamed Yassine Mansouri, directeur général des Etudes et de la Documentation, Mohamed Loulichki, ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies et Nacer Bourita, ambassadeur, directeur général des relations multilatérales et de la coopération globale au ministère des Affaires étrangères et de la coopération. Lundi après-midi, Christopher Ross s’est entretenu séparément avec le président du Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (CORCAS), Khalli Henna Ould Errachid et le secrétaire général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), Habib Ben Yahya. M. Ross a également été reçu, lundi, par le ministre de l’Intérieur, Chakib Benmoussa, en présence de Saad Hassar, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur et des proches collaborateurs de M. Christopher Ross.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *