Un café avec…Amal Essaqr

Un café avec…Amal Essaqr

ALM : Café ou thé ?
Amal Essaqr : Je prendrais plutôt un jus de fraise sans sucre.

Quoi de neuf ?
J’attends la sortie du téléfilm «Doumoue nesf allayl» réalisé par Mustapha Fakir. J’ai également partagé le premier rôle dans la série «Aoudat Assalamoun», de  Fatima El Jabii, où j’apparais dans sept épisodes. Aussi, j’ai participé au court-métarge «30 secondes» de Galia Qissi. Parallèlement, j’ai fait le doublage en arabe dialectal du rôle de Khadija dans la série «Ma Tansanich» et de Veronica dans «Hadi wettouba» sans oublier que j’ai pris part à des épisodes de l’émission «Moudawala».

Vous vous êtes lancée dans le doublage il y a pas mal de temps. Quelle évaluation faites-vous de cette expérience ?
Je me considère en tant que première actrice ayant frayé son chemin dans le doublage. Je dirais aussi que cette précieuse expérience permet à l’acteur de mieux maîtriser sa voix.

Et si l’on vous proposait de jouer un rôle dans une série mexicaine ?
J’estime que l’art n’a pas de frontières. Alors ce serait un honneur pour moi de travailler dans une série du genre surtout si j’apprécie le personnage qui m’est proposé.

Qu’en est-il du rallye ? Est-ce un talent caché de Amal Essaqr ?
J’adore le rallye. Cela me permet de faire des aventures et découvrir mon pays. D’autant plus que j’aime conduire et rouler à grande vitesse. Par la même occasion, j’ai déjà participé à deux compétitions où j’ai occupé les premiers rangs dans le classement. 

Et quoi de neuf côté cœur ?
Mon cœur se porte très bien. Vous voulez dire si j’ai quelqu’un dans ma vie, c’est ça ? (Rires). Pour le moment, il n’y a personne en vue. Ca viendra au moment opportun.

Qu’est-ce qui vous a marquée dans la caméra cachée diffusée le Ramadan dernier ?
C’était, entre autres, la servante qui ne cessait de dire «Aoudou billah men chitan rajim». Elle m’a beaucoup fait rire.

Des projets à venir ?
J’ai reçu des propositions pour de longs-métrages, mais je préfère ne pas en dévoiler les détails.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *