Un plan et des mesures

Un plan et des mesures

Pas un jour ne se passe sans apporter avec lui son lot de malheur et de détresse pour plusieurs familles marocaines. L’hémorragie continue sur nos routes quotidiennement. Le coût des accidents de la circulation au Maroc représente 2,5% du PIB. La région de Casablanca est l’une des régions les plus affectées par ce fléau. Le ministère de l’Equipement et du Transport a procédé, le 18 février dernier, à la mise en place de plusieurs actions préventives qui visent l’amélioration de la qualité des infrastructures routières et des voiries urbaines au niveau de cette wilaya. Un budget global d’environ 1240 millions de dirhams, dont 331 millions de dirhams financés par le ministère de l’Equipement et du Transport, a été  mobilisé pour le financement de l’aménagement des pénétrantes dans la région du Grand Casablanca. Plus de 50% des projets sont achevés ou en cours de réalisation. Pour  l’ensemble du Royaume, et pour les deux années à venir, le gouvernement vient de mettre en place un Plan stratégique intégré d’urgence de sécurité routière (PSIU). L’objectif est de favoriser une baisse continue du nombre des accidents sur les routes et autoroutes marocaines. En effet, le PSIU 2008-2010 vise à instaurer une tendance continue à la baisse du nombre des tués et blessés graves et des accidents de la circulation routière, selon le ministère de l’Equipement et du Transport.
Ce plan s’articule sur les mêmes axes stratégiques que le PSIU 2004-2007. Il s’agit de la coordination, la législation, le contrôle et les sanctions, la formation à la conduite, les infrastructures routières, les secours, la sensibilisation ainsi que l’éducation.
Les actions définies se veulent complémentaires par rapport à celles réalisées dans le premier PSIU avec une volonté de consolidation des acquis enregistrés en matière de coordination du contrôle.  Quant aux orientations prioritaires du PSIU 2008-2010, elles concernent notamment le renforcement de la coordination interdépartementale, l’activation de la mise en oeuvre du nouveau code de la route, le renforcement des actions de contrôle et des sanctions, l’achèvement du plan de réforme et de modernisation du contrôle technique de véhicules ainsi que l’activation de la mise à niveau de la conduite professionnelle. Rappelons que la période allant d’avril 2004 à décembre 2006, et qui correspond à la mise en oeuvre du PSIU, a été marquée par une diminution du nombre des tués (-0,7 %) et des blessés graves (-16,3 %), rappelant qu’avant la mise en oeuvre du PSIU, le nombre des tués évoluait annuellement en moyenne de +4,7 %. Quant au nombre des accidents, il a enregistré une augmentation de 0,48 % en comparaison avec la période avril 2001-décembre 2004, selon le ministère de tutelle.


Un casque pour la vie


Dans la région du Grand Casablanca, une opération baptisée «un casque pour la vie» a été lancé le 29 novembre 2007 par  le ministre de l’Equipement et du Transport.  Il s’agit d’une campagne de distribution gratuite de 100.000 casques aux normes nationales de sécurité destinée au profit des conducteurs des cyclomoteurs dont 25.000 sont attribués aux habitants de la région du Grand Casablanca. Cette opération a pour objectif d’accroître le taux de port du casque en vu de  réduire le risque de traumatismes crâniens, principales causes de décès chez cette catégorie d’usagers vulnérables en cas d’accidents.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *