Coupe de la CAF : le Raja s’incline

Coupe de la CAF : le Raja s’incline

Le club de l’Olympique de Khouribga poursuit remarquablement son aventure africaine, après sa qualification, samedi, pour les quarts de finale de la coupe de la Confédération africaine de football (CAF), aux dépens du Hilal soudanais (2-1).
Après avoir tenu en échec (0-0) les Soudanais, deux semaines auparavant à Om-Dourman, les Khouribguis ont scellé avec l’art et la manière le sort de cette confrontation chez eux, grâce aux réalisations de Rafik Abdessamad (32è) sur penalty et de Mourtadi (45è). L’unique but du Hilal a été inscrit par Mohamed Tahir (84è).
L’équipe des FAR s’est, elle aussi, qualifiée pour le prochain tour de la CAF, bien que battue sur le score de 1 but à 0 par le Nasr Hussein Dey, samedi soir au stade de Blida (quelque 50 km au sud d’Alger).
Le but de l’équipe algéroise, inscrit par Masonga, est intervenu à une dizaine de minutes du sifflet final, laps de temps qui s’est avéré insuffisant aux locaux pour remonter leur handicap de deux buts d’écart, enregistré lors du match aller.
Les deux équipes n’ont pas brillé par un jeu de haute facture. La formation des FAR, qui a laissé l’équipe adverse faire le jeu, a bien su gérer la partie, en verrouillant la défense, ne se laissant surprendre que par de rares actions des attaquants algérois.`
Mission réussie pour les Militaires, qui ont fait montre d’une grande combativité et d’une solidarité à toute épreuve. Atouts qui se sont avérés payants, puisque l’équipe des FAR a fait l’essentiel, à savoir décrocher son billet pour les quarts de finale.
Le Raja de Casablanca, lui, a été malheureusement éliminé après sa défaite par 2 buts à 0 devant l’Espérance de Tunis, en match retour disputé samedi au stade El Manzah.
En match aller, disputé à Rabat le 14 juillet, les deux équipes s’étaient séparées sur un nul blanc (0-0).
Les buts de la rencontre de Tunis, qui était d’un niveau technique médiocre, ont été inscrits par Mickeal Eneramo (7è) et Ahmed Benyahia (29è).
Privée de huit joueurs titulaires, l’équipe du Raja de Casablanca, jouant en deçà de son rendement habituel, n’était que l’ombre d’elle même. Les "sang et or" ont exploité intelligemment deux coups francs et tiré profit des erreurs individuelles des Rajaouis et du manque d’expérience de plusieurs joueurs casablancais. Mickeal a battu d’un coup de tête le gardien des "Verts" à la 7è mn. Ce but précoce n’a pas manqué de déstabiliser la défense et le milieu du terrain du Raja et joué négativement sur le moral des jeunes joueurs du Raja.
Ahmed Benyahia a doublé la mise en transformant imparablement un coup franc à la 29è minute. Ces deux buts ont donné un ascendant psychologique aux Espérantistes et compliqué la situation des Rajaouis.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *