Eliminatoires CAN 2017 / Maroc-Cap-Vert: Premier test grandeur nature pour Renard

Eliminatoires CAN 2017 / Maroc-Cap-Vert: Premier test grandeur nature pour Renard

Au-delà de la victoire que devrait remporter l’équipe nationale, les attentes du public se focalisent également sur le rendement des joueurs et leur capacités de se mesurer à leurs pairs.

L’équipe nationale sera à l’affût d’une troisième victoire d’affilée dans les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2017. Les Lions de l’Atlas s’étaient facilement imposés par 3 buts à 0 lors de la dernière rencontre contre Sao Tomé-et-Principe lequel a eu du mal à se mesurer à ses adversaires. Lors de la première journée, il a eu toutes les peines du monde pour sauver l’honneur (7-1) face au Cap-Vert dont l’attaque est d’une redoutable efficacité.

Le Maroc ira défier ce dernier, samedi, dans une double confrontation qui aura lieu les 26 et 29 mars pour le compte de la 3ème et 4ème journées (groupe F). Une rencontre que Marocaines et Marocains, petits et grands attendent de pied ferme. Alors qu’ils étaient dirigés par Badou Zaki, les Lions de l’Atlas sont désormais sous la houlette du technicien Hervé Renard. Les spectateurs s’impatientent de voir la touche du nouvel entraîneur, fraichement débarqué à la tête de la direction technique.

Manifestement, le style du jeu du Onze national actuel ne représentera aucune similitude avec celui de BAdou Zaki. D’ailleurs, même la composition a connu de grands changements. Après une première liste préliminaire composée de 34 joueurs, Renard l’avait réduite à 25. Elle comprend des joueurs qui disputeront leur premier match en sélection à l’instar de Sofiane Boufal. L’entraîneur qui l’a déjà connu dans le nord de la France a pu convaincre le milieu de terrain de Lille d’enfiler le maillot marocain.
Outre Boufal, d’autres binationaux comme le Nancéien Youssef Ait Benasser et Khalid Boutaib  du Gazélec Ajaccio ont accepté de porter les couleurs nationales. Seulement deux joueurs issus de la Ligue 1 figurent dans cette sélection.

En revanche, quelques habitués ont été écartés de la liste finale. Le Français se passera ainsi des services de Hamza Mandil (Lille/FRA), Mehdi Carcela (Benfica/POR), Walid Karti (Wydad Casablanca), Abdelaziz Barrada (Marseille/FRA), Badii Aouk (Hassania Agadir), Mourad Batna (Fath Union Sport Rabat), Yassine Bamou (Nantes/FRA), Youssef Naciri (Malaga/ESP), Abdelghani Mouaoui (Ittihad Tanger) et Abderazzak Hamadellah (El Jaych/Qatar).

Renard, qui s’exprimait lors d’un point de presse consacré aux dernières préparations de la sélection marocaine, a fait savoir qu’à la faveur d’esprit d’équipe et de solidarité, ce contingent, qui dispose de grandes potentialités, pourrait se qualifier pour la CAN 2017, se hisser sur le plan africain et porter au plus haut les couleurs nationales.
La première sortie du technicien francais revêt une importance particulière. Au-delà de la victoire que devrait remporter l’équipe nationale, les attentes du public se focalisent également sur le rendement des joueurs et leur capacités de se mesurer face à leurs pairs. Toute l’expérience acquise en terre africaine et avec les différentes écuries qu’il a coachées sera mise au profit du Maroc dans le but de redorer le blason du football national.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *