La Dernière chance des FAR et du WAC

La Dernière chance des FAR et du WAC

Les équipes des FAR et du Wydad de Casablanca aborderont, ce week-end, leur rencontre retour des 16è de finale de la Ligue des champions d’Afrique de football, avec l’ambition de décrocher le billet pour le prochain tour.
Les Militaires, battus sur le terrain de la formation ghanéenne d’Ashante Gold (2-0) lors de la phase aller à Obuasi, tenteront de se racheter, ce samedi au complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat. Une quête qui passe impérativement par une victoire sur le score d’au moins 3-0.
Les hommes de Jaouad Milani, finalistes de la coupe de la CAF cette année et détenteurs du titre de l’édition précédente, sont conscients que leur chemin est parsemé d’embûches et que la partie ne sera pas de tout repos, du fait qu’une contre-performance les mettrait très tôt hors course.
Face à un adversaire qui fera le déplacement à Rabat pour défendre l’avantage acquis chez-lui, le club phare de la capitale est appelé à faire preuve de vigilance.
D’autant que la formation marocaine sera décimée par l’absence de plusieurs éléments clé, dont Adil Lotfi, Adil Serraj, Mounir Benkassou, Youssef Basri et Yassine Naoum. Des absences qui constituent une véritable contrainte pour l’entraîneur Jaouad Milani, eu égard au rôle de chacun de ces joueurs au sein de l’équipe.
Pour palier ces absences et afin de surmonter l’handicap des deux buts encaissés à l’aller, Milani accorde une importance particulière au volet psychologique, dans le but de libérer les joueurs de la pression et leur permettre de jouer en totale confiance.
De son côté, le Wydad de Casablanca, auteur d’un nul prometteur (0-0) à Bamako face au Stade Malien, recevra son adversaire au stade Bachir de Mohammedia avec la ferme détermination de confirmer devant son public et d’aller le plus loin possible dans cette compétition.
Forts de cet acquis, les "Rouges", qui semblent avoir déjà mis un pied au tour suivant, se présenteront le moral au beau fixe.
Mais le résultat de l’aller est une arme à double tranchant: un but des Maliens risque de chambouler toutes leurs cartes. L’entraîneur du club marocain, Ladislas Lozano, reconnaît que le Stade Malien est une bonne équipe, capable de tout, et qu’il va falloir jouer prudent, renforcer le compartiment défensif et tenter de déborder par les flancs.

Coupe de la CAF : le HUSA garde toutes ses chances

L’entraîneur du Hassania d’Agadir, l’Argentin Miguel Ange Gamomdi, a affirmé que son équipe garde toutes ses chances pour signer la victoire devant l’équipe sénégalaise de l’Union sportive de Gorée, ce samedi lors des 16èmes de finale retour de la coupe de la Confédération africaine de football (CAF).
«Le Hassania garde toutes ses chances après son nul en match aller face au club sénégalais qui reste une bonne équipe», a-t-il déclaré. Pour lui, l’équipe adverse souffre notamment de problèmes de coordination au niveau de la défense et d’un manque d’efficacité dans les balles arrêtées. En revanche, poursuit-il, elle joue un bon football et dispose de joueurs efficaces à l’attaque et au milieu. Le match aller, joué il y a deux semaines à Dakar, s’était soldé par le match nul (0-0).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *