Le WAC et le MAS piégés à domicile

Le WAC et le MAS piégés à domicile

Après son succès éclatant à domicile face au MAS de Fès, l’IRT s’est déplacé à Casablanca pour jouer contre le WAC. Dès l’entame de la rencontre, les deux formations ont fait jeu égal 10-12 lors du premier quart-temps. Après la petite pause, le coach du WAC Alain Gay a tenté par tous les moyens de motiver ses joueurs à rester dans le match, mais l’expérience les a trahis momentanément en l’absence d’un meneur catalyseur capable de construire les attaques offensives.
Profitant de cet handicap, les Tangérois ont creusé l’écart à 12 points au repos 21-33. De retour des vestiaires, l’axe tangérois Kajjaj – Laghdiri – Abdelmalek a pris d’assaut le panier des rouges sans aucune résistance pour prendre le large au troisième quart-temps au détriment des coéquipiers de Alaâ Eddine Lasly + 15 (36-50) au terme du troisième quart-temps.
Au tout début du quatrième quart-temps, l’on constate une torpeur au sein de l’équipe de détroit. Ce qui a donné un nouveau souffle à l’équipe locale. Cette dernière prend l’avantage avec 7 points d’écart (58-65) grâce notamment au jeune Dahmani Walid, qui a fait un bon match. Mais ce n’est qu’un feu de paille. L’expérience des Kajjaj, Papi et Mirad s’est imposée.  Les visiteurs s’emparent d’une précieuse victoire en déplacement aux dépens du WAC 58-69. Le changement radical effectué au sein du WAC, en l’occurrence le rajeunissement de l’équipe, n’a pas atteint les résultats excomptés.
Le coach du WAC s’est senti lésé par quelques décisions de l’arbitre: il a rouspété sans cesse sur l’arbitre tout le long de la partie. Dans tous les cas, les décisions n’ont pas influencé les résultats enregistrés.
A Fès, le MAS, en quête d’une première victoire suite à son revers à Tanger, s’est mesuré au Raja. Après une lutte acharnée entre les protagonistes tout le long de la partie, la victoire est revenue aux visiteurs sur le score étriqué de 73-74. Une autre déconvenue des Massistes qui pourtant disposent d’un effectif des plus garnis du championnat. A Rabat, dans la salle Ibn Yacine, l’AS s’est opposé à la RSB. En dépit de tous les échos, qui ont suivi le recrutement de Mustapha Khalfi et Hicham Amrallah, les deux feu follet du Raja, l’ASS a évolué sans complexe pour mettre à genou les protégés du président Abdelmajid Madrane. Le score enregistré 75-60 en dit long sur la domination des hommes du coach Saïd Bouzidi. Malgré la défaite de la RSB, le club reste très difficile à manipuler à domicile. L’ASE n’a trouvé aucune difficulté pour venir à bout du DHJ, un club souffrant de problèmes financiers mettant en péril sa trésorerie. L’indifférence des décideurs du sport de la région de Doukkala est à l’origine de ce mal. Par ailleurs, la partie s’achève sur le score sans appel de 72-58. A Casablanca, la salle Sidi Mohammed a abrité le match mettant aux prises le TSC au FUS. Les coéquipiers de Amine Toumi ont pris le meilleur sur le FUS sur le score de 84-73. La défaite du FUS devant le TSC n’est pas humiliante compte tenue de la taille de l’adversaire. Cependant le staff technique des Rbatis devra repenser son organisation et renforcer l’unité et la cohésion de son équipe au lieu de compter sur de brillantes individualités.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *