Mustapha Hadji tire sa révérence

Mustapha Hadji tire sa révérence

«Je dois la réussite de ma carrière à tous les supporters marocains qui m’ont toujours soutenu. Aujourd’hui, je sens beaucoup de reconnaissance de leur part et j’en suis très fier. J’ai vécu de très bons moments tout au long de ma carrière et notamment en équipe nationale où j’ai rencontré des personnes exceptionnelles et l’ambiance au sein du groupe était quant à elle parfaite», a affirmé Mustapha Hadji, cité par la FRMF. Formé à l’AS Nancy Lorraine, Mustapha Hadji, évoluant jusqu’à ce jour au Fola Esch au Luxembourg, est passé par les plus grands clubs européens. En 1996, il quitte l’AS Nancy Lorraine et rallie le Portugal où il rejoint la formation du Sporting Portugal pour une saison. En 1997, il rejoint la formation espagnole du Deportivo la Corogne pour deux saisons, où il évoluait à côté d’un autre Marocain, Salaheddine Bassir, avant de partir à Conventry City en Angleterre où il disputera pas moins de 62 matches et inscrira  16 buts. «Les meilleurs moments de ma carrière de footballeur sont, sans aucun doute, l’obtention du Ballon d’or africain en 1998 mais également ma première sélection sous le maillot de l’équipe nationale marocaine. Ce sont des moments que je n’oublierai jamais», a-t-il dit. Par la suite, il a rejoint Aston Villa en 2001, avant d’être transféré à l’Espanyol Barcelone pour une durée de quatre mois. En 2005, il signe à Al Aïn pour une durée de 6 mois puis rejoint le FC Saarbracken en Allemagne. En compagnie de l’équipe nationale, il compte pas moins de 60 sélections et deux participations en Coupe du monde sous le maillot du Maroc en 1994 aux Etats-Unis et en 1998 en France. Il a d’ailleurs obtenu le Ballon d’or africain cette même année (1998). Mais c’est sans aucun doute ce fameux retourné acrobatique inscrit face à l’Egypte en compagnie de l’équipe nationale marocaine lors de la CAN 1998 qui restera gravé dans la mémoire des supporters des Lions de l’Atlas.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *