970x250

Ford et Ford Fund : 80.000 dollars pour les NEET d’Abobo en Côte d’Ivoire

Ford et Ford Fund : 80.000 dollars pour les NEET d’Abobo en Côte d’Ivoire

Ford se lance à fond dans l’éducation.

Le constructeur automobile vient, via sa Ford Motor Company Fund, de lancer l’école de la 2ème chance dans la région d’Abobo, à Abidjan en Côte d’Ivoire, avec l’ONG Tibu Africa. L’objectif principal en étant, tel que le précise la marque, de «donner une chance aux jeunes en situation de NEET (ni en éducation, ni en emploi ou formation». Ce programme vise, comme le détaille cette structure, à «favoriser l’employabilité et l’entrepreneuriat social de 50 jeunes bénéficiaires âgés entre 18 et 29 ans».

A cet effet, la branche philanthropique de Ford, Ford Motor Company Fund, fait, par le biais de son partenaire mondial GlobalGiving, «un don de 80.000 dollars». Ce montant est, tel que l’ajoute la même source, destiné à «accompagner Tibu Africa dans la mise en place de ce programme, qui fera bénéficier 50 jeunes ivoiriens de 9 mois de formation en alternance et de 3 mois de suivi et de tutorat». Concrètement, les bénéficiaires seront préparés et accompagnés vers «une insertion professionnelle et sociale dans les industries du sport qui ouvre plusieurs perspectives et élargit le champ d’intervention vers l’emploi des bénéficiaires sans qualification, en les dotant des outils et compétences nécessaires».

A ce propos, la directrice des communications de Ford Afrique du Nord et Afrique Subsaharienne, Hajar Dinar, indique : «Notre organisation croit fermement au pouvoir du sport pour apporter un changement systémique aux communautés en crise. C’est dans ce sens que nous venons avec un projet global et multidimensionnel qui permettra à 50 jeunes ivoiriens d’avoir accès à un travail décent qui préserve leur dignité et celle de leurs familles, ainsi que de maintenir leur développement». Pour elle, le projet d’insertion professionnelle par le sport «L’école de la 2ème chance by Tibu Africa» est «un véritable projet de société».
Mieux encore, le but ultime est, tel que l’explicite la même source, de fournir aux bénéficiaires les compétences nécessaires pour occuper des postes. À travers ce projet, les bénéficiaires pourront poursuivre des carrières d’entraîneurs sportifs, de managers sportifs ou d’entrepreneurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.