Chafik Bentounsi, un artiste-peintre au pinceau mêlé aux différents styles

Chafik Bentounsi, un artiste-peintre  au pinceau mêlé aux différents styles

Il participe jusqu’au 10 février à une exposition virtuelle en Jordanie

L’artiste-peintre marocain Chafik Bentounsi participe à une exposition collective virtuelle qui se poursuit jusqu’au 10 février. Cet événement, organisé en Jordanie, se tient avec la participation de 250 artistes-peintres dont Najat El Baz, issue également du Maroc.
A propos de cette manifestation, initiée sous le patronage du ministre jordanien de la culture, dans le cadre de la 6ème rencontre arabe des arts plastiques, Chafik Bentounsi ne manque pas de s’exprimer sur sa «fierté» d’y participer. Pour lui, les expositions virtuelles ont connu «un succès éminent».
Quant à son art, il précise faire «un peu de tous les styles». En fait, il change souvent son style qui va du réalisme à l’abstrait. Cependant, il est notamment, comme il l’indique, «influencé» par l’art «naïf» de Chaïbia. Déjà, il était passionné pour l’art «pictural» avant de rencontrer l’artiste défunte dans son atelier chez elle à Casablanca. Mais bien avant, il a exposé ses premiers dessins dès l’âge de 15 ans.


Outre l’art, il est passionné par la photographie, l’artisanat et la décoration. Et c’est dans la ville d’Asilah qu’il «se ressource» tel qu’il l’exalte. Pour concrétiser sa démarche artistique, il peut, comme il le détaille, «peindre 2 toiles simultanément en un jour». Comme il peut «passer 3 mois en une seule». «D’autres resteront inachevées…», enchaîne-t-il.
En plus de cette manifestation au gouvernorat jordanien, Balqa, il a, entre autres, organisé, en 2019, une exposition individuelle au Théâtre Mohammed V de Rabat. Dans la même année, il a également participé à une master class à l’International painting symposium initié par Club for Unesco for art & letters dans la métropole où il s’est produit, dans la même année, au festival «Couleurs du Maroc» à Casablanca. Il a aussi pris part, dans cette année, à Essaouira au festival «Cœur à cœur» marqué par une vente caritative des œuvres exposées pour soutenir l’action d’associations locales. A Marrakech, il a, en outre, exposé ses œuvres au Théâtre Royal à l’initiative du ministère de l’intérieur.

Et ce n’est pas tout ! L’artiste a participé à l’exposition collective intitulée «Amour inconditionnel» organisée à Casablanca à l’occasion de la Saint-Valentin. Au-delà de son art, Chafiq Bentounsi, également ingénieur en chef statisticien, a occupé plusieurs postes de responsabilité au sein de l’OFPPT. Il a, de surcroît, décroché des diplômes et certificats à l’issue de sa participation dans lesdits événements, ainsi qu’une médaille décernée par l’International artistic, cultural & scientific organization.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *