970x250

Digital Energy dévoile les dernières avancées dans le domaine

Digital Energy dévoile les dernières avancées  dans le domaine

Batterie intelligente, transition énergétique, «Smart grids»…

L’utilisation d’outils de prévision météorologique, de plus en plus précis et fiables, permet pour les producteurs d’anticiper la production d’électricité photovoltaïque ou éolienne.

Les enjeux de la digitalisation dans la transition énergétique, Li-ion batterie intelligente, l’émergence de l’autoconsommation, les microgrids et les nouveaux usages des consommateurs… autant de thématiques qui ont été abordées lors du Forum de la digitalisation de la transition énergétique Digital Energy qui s’est déroulé le 20 septembre à Casablanca. Cet évènement organisé par Interworld en partenariat avec la Fenelec (Fédération nationale de l’électricité, de l’électronique et des énergies renouvelables), l’ANRE (Agence nationale de la régulation électrique) French Tech et INSA Alumni Maroc a mis en exergue le rôle de la digitalisation dans la transformation énergétique et les avancées dans ce domaine.

Cette rencontre a été marquée par la participation du chercheur et inventeur marocain Rachid Yazami. Plusieurs panels ont été tenus lors de cette rencontre traitant des sujets comme les enjeux de la transformation digitale de la chaîne de valeur énergétique, la batterie intelligente et les outils numériques pour accompagner la transition énergétique ou encore les réseaux intelligents «smart grids» et les compteurs intelligents «smart meter» des solutions incontournables pour les opérateurs de réseaux de distribution pour la réussite de la transition énergétique. En effet, la transition énergétique accroît le besoin en digitalisation du système électrique. Par conséquent, elle est devenue une nécessité pour les acteurs de la chaîne de valeur du système électrique, à savoir les producteurs, transporteurs, distributeurs et consommateurs.

Il en ressort que l’utilisation d’outils de prévision météorologique, de plus en plus précis et fiables, permet pour les producteurs d’anticiper la production d’électricité photovoltaïque ou éolienne. De même, le caractère intermittent lié aux EnR rend nécessaire l’adoption des réseaux intelligents qui permettent un pilotage plus efficace de l’équilibre entre l’offre et la demande. Dans le même sens, différentes technologies peuvent être adoptées dans le cadre de la digitalisation, notamment les smart grids, les compteurs intelligents, prédiction basée sur l’IA, la blockchain, les batteries intelligentes. Ce forum a été l’occasion de présenter ces différentes technologies et de montrer leurs champs d’application dans le secteur énergétique en pleine mutation. Il s’agit d’un espace qui dévoile les solutions de digitalisation pour accompagner, accélérer et réussir la transition énergétique. L’occasion a été aussi d’échanger sur les opportunités de partenariat et d’investissement pour les entreprises.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.