Export : L’Asmex met le cap sur l’Afrique de l’Ouest

Export : L’Asmex met le cap sur l’Afrique de l’Ouest

Une convention signée avec le Réseau des organisations de promotion commerciale de l’UEMOA

Les exportateurs marocains se renforcent dans l’Afrique de l’Ouest. En effet, une convention de partenariat vient d’être signée entre le Réseau des organisations de promotion commerciale de l’UEMOA (ROPC-UEMOA) et l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX). Dans le détail, Guy M’Bengue, président de ROPC-UEMOA, réseau des organisations de promotion commerciale de l’UEMOA et Hassan Sentissi El Idriss, président de l’ASMEX, ont signé le vendredi 18 juin au siège de l’Association de la promotion des exportations de Côte d’Ivoire (APEX-CI) ladite convention.

Ce partenariat vient renforcer les relations qui existent déjà entre l’APEX-CI et l’ASMEX et devra s’étendre aux autres organisations de promotion commerciale des autres pays de l’UEMOA notamment le Bénin, le Burkina, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Les objectifs de cette convention portent notamment sur le renforcement de la coopération entre les parties pour les activités d’appui au commerce international, l’accroissement de la coopération économique et le développement des contacts entre les milieux d’affaires de l’UEMOA et ceux du Royaume du Maroc. En effet, à la faveur de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), ce partenariat devrait créer les conditions pour accroître les échanges et l’investissement entre la région de l’UEMOA forte de 80 millions de consommateurs et le Maroc. Pour rappel, le 1er janvier 2021 coïncide avec l’opérationnalisation de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF).

La création de la ZLECAF renforcera les relations commerciales intra-africaines qui ne représentent à ce jour que 16%. Elle consolidera également le taux d’industrialisation du continent (2% de la valeur ajoutée manufacturière mondiale) et réduira la dépendance aux matières premières. La zone propulsera, également, l’intégration économique du continent et promouvra le «made in Africa». Pour mener à bien ce projet, les États misent sur l’instauration de mécanismes de coordination efficaces. Les communautés économiques régionales joueraient un rôle important dans cette synergie. Il faut préciser que le Royaume se positionne parmi les plus grands investisseurs du continent, notamment en Afrique de l’Ouest. Il y a investi plus de 3 milliards de dollars. Le continent concentre les deux tiers des investissements directs à l’étranger du Maroc, dont 13 projets d’envergure dans la région de l’Afrique de l’Ouest.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *