Sports

Un choc à quitte ou double

© D.R

La sélection nationale féminine de football fera sa deuxième sortie du Mondial féminin 2023 contre la Corée du Sud le 30 juillet en ayant un seul objectif en tête : vaincre.

La lourde défaite contre l’Allemagne lors du premier match du groupe H n’a pas été sans conséquences sur les Lionnes de l’Atlas terrassées par un adversaire qui a montré qu’il avait plusieurs arguments à faire valoir.
Après cette défaite cuisante, le Onze national n’a pas jeté l’éponge et s’est vite remis à la besogne.
Les pouliches de Reynald Pedros se sont remises au travail sans perdre de temps. Ceci pour peaufiner leur stratégie avant d’affronter dimanche à 05h30 la Corée du Sud pour la deuxième journée qui sera déterminante pour les deux protagonistes.
Le Maroc, pour cette deuxième sortie, se doit d’obtenir une victoire non seulement pour se ressaisir, mais aussi pour se rapprocher de son objectif, celui de se qualifier pour le tour suivant.
Le Maroc a hérité d’un groupe H très relevé en présence de l’Allemagne, double championne du monde (2003 et 2007), de la République de Corée et de la Colombie, de retour sur la scène mondiale pour la première fois depuis Canada 2015.
L’ensemble de ces adversaires a une longueur d’avance sur le Maroc qui dispute cette compétition mondiale pour la première fois de son histoire.
L’équipe de Pedros est certes novice à ce niveau de compétition, mais en tant que vice-championne d’Afrique en titre elle compte bien jouer toutes ses cartes à fond et croire en ses chances jusqu’à la dernière seconde.
76e nation au classement FIFA lors du tirage au sort du 22 octobre dernier, le Maroc a attendu 32 ans avant de pouvoir enfin goûter à une phase finale de Coupe du monde. En constant progrès, les joueuses de Reynald Pedros, piquées au vif après la lourde défaite face aux Allemandes, ambitionnent de renverser la vapeur et prouver que leur qualification au Mondial n’est pas le fruit du hasard, elles qui ont atteint la finale de la Coupe d’Afrique des nations 2022.

L’adversaire de ce dimanche n’est pas à prendre à la légère
Petit à petit, la République de Corée s’installe au sein du gratin mondial. La Coupe du monde féminine de la FIFA 2023 est la troisième de suite disputée par une sélection qui, de manière remarquable, s’était extraite de son groupe lors de Canada 2015, son seul fait d’arme lors d’un Mondial jusqu’à alors. Passée la déception de France 2019 où les Guerrières Taegeuk avaient cédé contre tous leurs adversaires, dont le pays d’hôte, une nouvelle ère s’est ouverte sous la gouverne de l’ancien joueur de Mayence, l’Anglais Colin Bell. Sous l’égide du natif de Leicester, les Sud-Coréennes se sont surpassées pour atteindre la finale de la Coupe d’Asie 2022 pour la toute première fois. Si elles ont perdu difficilement contre la RP Chine (3-2), la légende Ji So-yun et ses partenaires ont profité de leur exploit pour composter directement leur ticket pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande.
Rappelons que pour la première fois, 32 nations participeront à la Coupe du monde féminine de la FIFA. Lancée en 1991 sous la forme d’un tournoi à 12 équipes, elle a été élargie pour inclure 16 pays lors du Mondial Etats-Unis 1999 puis 24 lors de Canada 2015.

Articles similaires

SportsUne

Infantino : « Le Maroc s’est établi comme une puissance mondiale de football »

Le Maroc s’est établi comme une puissance mondiale de football, a assuré...

SportsUne

Marathon des sables: les Marocains Rachid El Morabity et Aziza El Amrany remportent la 3ème édition   

Les coureurs marocains Rachid El Morabity, chez les hommes, et Aziza El...

Sports

Ligue des champions Le calendrier des demi-finales fixé

Programme Le Paris SG se déplacera à Dortmund pour affronter le Borussia...

Sports

L’AS Rome mise sur De Rossi pour le long terme

L’AS Rome a confirmé jeudi son entraîneur Daniele De Rossi qui a...