Audi R8 : Déjà un succès commercial

Audi R8 : Déjà un succès commercial

Voilà un surpercar dont le succès grisant actuel, devrait sûrement faire grincer des dents les dirigeants de BMW et Mercedes. Car la R8, fleuron technologique d’Audi et sportive de série la plus rapide dans l’histoire de la marque aux anneaux, fait actuellement un tabac en Europe. En effet, la R8 a plus que dépassé ses objectifs de ventes, alors qu’elle n’a été lancée qu’en mai 2007. Dans tous les pays du Vieux Continent, les revendeurs de la marque n’ont pas tardé à écouler leur production 2007 et certains d’entre eux comme en Grande-Bretagne ont vu leurs délais de livraison (de R8) carrément repoussés à l’horizon 2009 !
Selon le constructeur allemand basé à Ingolstadt, les marchés les plus demandeurs de cette «stricte 2 places» sont, dans l’ordre, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, la France, puis l’Italie.
L’Hexagone figure ainsi en bonne place pour être prise en considération par Audi. Cela, d’autant plus que Audi France qui avait prévu de vendre 200 exemplaires de ce bolide sur une année pleine, avait déjà totalisé 260 ventes clients au terme de l’année 2007. C’est édifiant!
Toujours en France, on apprend (selon les informations recueillies par le réseau local d’Audi) que beaucoup de clients ont acheté des R8 «à la carte». En d’autres termes, ces ex-futurs propriétaires, à la fois heureux mais aussi assez fortunés, ont donc pioché dans le catalogue des options pour s’offrir quelques équipements complémentaires. Cela va du «Magnetic Ride» (les suspensions à amortissement variable) à l’installation audio «Bang & Olufsen», en passant par la finition carbone du compartiment moteur. Cette dernière option, peut sembler futile à prime abord et surtout lorsqu’on ne connaît pas la R8. Mais les plus initiés connaissent bien sa valeur, puisqu’ils savent que la R8, sorte de Ferrari à quatre anneaux, est animée par un moteur en position centrale arrière et placé sous glace translucide. Un moteur V8 dont les valeurs se passent de tout commentaire (voir encadré) et que les acheteurs français préfèrent associer à la boîte mécanique robotisée à 6 vitesses «R-Tronic». Bien que cette option soit facturée à 7.450 euros (!), elle reste très demandée, puisqu’elle a été plébiscitée dans 70% des cas. Il faut dire aussi que ce surcoût reste une bagatelle par rapport au prix du véhicule : 106.900 euros (TTC en France).
Reste à signaler que face à l’engouement grandissant que connaît sa supercar en Europe, Audi a dû revoir à la hausse sa cadence de production. Et ce sont désormais 20 R8 qui seront assemblées chaque jour dans l’usine de Neckarsulm. Du reste, on retiendra que la marque aux anneaux diffuse au compte-gouttes son porte-drapeau sportif dans les pays arabes, qui doivent tous passer un contrat avec l’importateur Audi basé à Dubaï. C’est ce qui explique que la R8 ne soit pas vendue dans le réseau de la Centrale Automobile Chérifienne, l’importateur d’Audi au Maroc. C’est là où on se dit qu’«heureusement, le marché parallèle existe».


Bref aperçu technique de l’Audi R8 4.2 FSI


Huit cylindres en V. 4.163 cm3 de cylindrée. 420 chevaux de puissance (à 7.800 trs/min)  pour 430 Nm de couple (à 5.500 trs/min). Injection directe stratifiée d’essence (FSI). Boîte manuelle à 6 rapports. Transmission intégrale Quattro. Vitesse maxi : 301 km/h. 0 à 100 km/h : moins de 5 secondes. Consommation moyenne : 14,6 l/100 km (20,8 l/100 km en milieu urbain). Jantes et pneus de 18 pouces. Aileron arrière déployable à partir de 120 km/h. Structure et carrosserie en aluminium ASF (Audi Space Frame). Poids : 1565 kg. Coffre : 100 dm3. Longueur/largeur/hauteur : 4,41/1,90/124 mètre(s).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *