BMW Série 3 : Une âme éternelle

BMW Série 3 : Une âme éternelle

La concurrence. Un mot qui en a motivé plus d’un à créer, innover  et donner  le meilleur de soi pour un résultat meilleur que les autres. BMW est sans doute l’un des constructeurs automobile qui ne prend pas ce concept à la légère. Et c’est d’ailleurs ce qui a amorcé énormément de projets, devenus incontournables, voire mythique avec le temps, au grand bonheur des amoureux du genre. Bousculé par les avancées techniques et surtout la rapidité de certains constructeurs, notamment des compatriotes, BMW lance en 1975 la mise à jour de sa 2002. Baptisée Série 3, elle reprend la plupart des caractéristiques de la 2002. Toutefois, avec quelques évolutions au niveau du design et surtout de la motorisation. L’histoire commence avec la première génération (E21), avec les premiers modèles 316, 318, 320 et 320i équipés d’un bloc essence 4 cylindres et produite en version 2 portes. La puissance ultime viendra deux ans après avec l’introduction du premier 6 cylindres, d’abord sur la 320, ne produisant pas moins de 122 ch. En 1981 le moteur de la 316 est remplacé par celui de la 318 avec une puissance ramenée à 90 ch, alors que la 318 est remplacée par la 318i (105 ch) et la 315 fait son apparition en bas de la gamme en reprenant le moteur de l’ancienne 316 en version 75 ch. En 1984, la deuxième génération (E30) est présentée puis commercialisée dans un premier temps en version 2 portes berline 316 (90 ch), 318 (105 ch), 320i (125 ch) et 323i (139 ch)et 325i (170ch) 324d (86ch) et cabriolet 320i (129 ch). La même année, c’est l’apparition de la nouvelle carrosserie 4 portes, ainsi que des motorisations plus puissantes, avant qu’elle ne soit restylée en 1988. C’est l’année où la série 3 reçoit pour la première fois une motorisation diesel sur la 324d (86 ch). Le 6 cylindres 2,3 l (150 ch) est remplacé par un tout nouveau moteur 6 cylindres 2,5 l de 171 ch. Toutefois, deux années plutôt, en 1986, la BMW M3 E30 (S14) fait son entrée. C’est  la première génération de la M3, conçue, à l’époque, par la filiale sportive du Groupe BMW, Motorsport GmbH. Elle est équipée d’un 4 cylindres, 2,3 l, de 200 ch, permettant une accélération de 0 à 100 km/h en 6,7s et une vitesse de pointe de 240 km/h. Environ 18.000 exemplaires seront produits de 1987 à 1991. Rapidement, la série 3 est devenue incontournable, dans sa version normale ou M3, c’est une réussite sur tous les niveaux. Les 3ème, 4ème et 5ème générations sont venues apporter leurs parts dans l’histoire de ce modèle devenu mythique. Commercialisée dans le monde entier, la série 3 est restée la plus petite voiture construite par BMW jusqu’à l’apparition de la série 1 en 2004. Toutefois, la série 3 constitue toujours presque un tiers des ventes de BMW dans le monde. Cette année le constructeur germanique lance la 6ème génération de la série 3. Une nouvelle mouture fidèle à l’esprit du modèle, et toujours en avance sur son époque.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *