Chevrolet Spark : la petite soeur de l’Aveo

Chevrolet Spark : la petite soeur de l’Aveo

N’en déplaise à ceux qui roulent en Corvette, le logo Chevrolet a bien remplacé celui des automobiles Daewoo depuis le début 2003, soit quelques mois après le rachat de ce constructeur sud-coréen par le géant américain, General Motors (GM). S’en est alors suivie toute une gamme de voitures modernes et adaptées au marché européen. La plus connue et la plus diffusée est incontestablement l’Aveo, qui connaît une bonne carrière commerciale au Maroc. Sauf que l’Aveo devra désormais composer avec une nouvelle venue dans la famille, la Spark, lancée ce mois-ci sur le marché national. C’est aussi une citadine, mais d’un gabarit encore plus compact, soit au “format de poche” comme on dit. Mais la distinction entre les deux petites sœurs se fait d’abord sur le plan du design, où chacune revendique sa propre personnalité.
Bien que l’on parle d’une descendance avec la Daewoo Matiz, la Chevrolet Spark n’a pourtant rien à voir avec celle-ci, du moins esthétiquement.
Les designers semblent même être partis d’une feuille blanche pour dessiner cette voiture. Et leur travail est plutôt réussi. Ainsi, sur une carrosserie ovoïde et proche d’une architecture monocorps, les effets de style ne manquent pas. On remarque tout d’abord deux nervures remontant le capot et se prolongeant jusqu’aux montants du pare-brise pour retomber au niveau de la ceinture de caisse. Vue de face, la Spark paraît faire la moue. Ses optiques anguleuses lui confèrent un drôle de regard. A croire que ce gentil scarabée cherche à se bagarrer avec un éléphant… La partie arrière, elle, donne une toute autre impression, celle d’un air dubitatif. Et pour cause, ses blocs de feux en forme de pastille sont du plus bel effet. Là encore, on pourrait déborder d’imagination et croire que cette petite Coréenne fait les yeux ronds à tous ceux qui la suivent du regard…
Question dimensions, la Spark n’est pas si lilliputienne que cela, puisque sa longueur totale mesure 3,50 mètres, tandis que sa hauteur atteint 1,50 m, soit 1 cm de moins qu’une Peugeot 307. C’est donc sous le pavillon que cette voiture est moins «citadine» que les autres. Lors de notre premier contact (statique donc) avec le véhicule, on a pu découvrir un habitacle au traitement moderne, notamment pour ce qui est de la présentation de la planche de bord. On y trouve une double instrumentation séparée : les compteurs au centre et les voyants lumineux alignés en demi-cercle, juste derrière le volant. Les plastiques sont durs au toucher, mais l’assemblage semble correct.
En revanche, côté équipement, cette «Chevy» joue la carte minimaliste, mais offre tout de même deux petites fantaisies pour une voiture de ce segment : la climatisation et la direction assistée. Mais elle a aussi des miroirs de courtoisie dans les pare-soleil, l’ouverture du coffre et de la trappe à carburant à partir de l’intérieur ainsi que des appuis-tête intégrés au dossier de la banquette rabattable. Cette dernière option permet de faire évoluer le volume du coffre de 170 à 845 litres, soit l’une des plus meilleures valeurs de la catégorie.
Des deux motorisations essence proposées par le constructeur pour la Spark, l’importateur marocain en a retenu une. Il s’agit d’un 3 cylindres, cubant 0,8 l de volume et offrant 50 chevaux de puissance. Du coup, il ne faut pas s’attendre à des miracles pour ce qui est des performances routières… Sauf pour ce qui est de la consommation. En effet, si la vitesse maximale ne dépasse pas les 150 km/h, il est intéressant de savoir que la consommation moyenne n’est que de 4,2 l /100 km et difficile de trouver plus frugal chez la concurrence.
C’est là un critère déterminant lorsqu’il s’agit d’une voiture principalement taillée pour la ville. Cela, même si le constructeur annonce avoir testé la Spark sur toutes les routes du monde, dans le cadre de ses tests de fiabilité et d’endurance. Enfin, la Spark arrive ce mois-ci dans les showrooms de CFAO Motors (importateur des marques Opel, Isuzu et Daf), qui prévoit d’en vendre jusqu’à 50 par mois. Son prix est affichée à 105.000 DH TTC (peinture métallisée incluse). Un positionnement tarifaire bien calculé par rapport aux autres représentantes de ce segment.
A ce titre, on précisera que les citadines Kia Picanto, Hyundai Atos, Suzuki Alto et Volkswagen Gol sont celles qui font directement concurrence avec la Spark sur le marché marocain, autant par leurs gabarits que par leurs prix. Dans ce lot, la Spark pourra avancer sa bouille sympathique, son appétit d’oiseau et son appartenance patronymique à la nébuleuse GM. C’est quand même une Chevrolet !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *