Dacia Sandero Stepway : bientôt produite à la Somaca

Dacia Sandero Stepway : bientôt produite à la Somaca

Prenez une Sandero, rehaussez-là de quelques centimètres, puis habillez-là d’un kit de baroudeur, c’est-à-dire des barres de toit, des marche-pieds chromés, des passages de roue boursouflés en plastique noir, ainsi qu’un pare-buffle factice intégré à un bouclier avant, lui-même spécifique. Vous obtenez alors une Sandero Stepway. C’est ce qu’a fait Dacia, il y a un peu plus de deux ans, puisque c’est en août 2008, qu’avait été révélée cette déclinaison. À l’époque, Renault (propriétaire de cette marque) avait annoncé dans un communiqué que «dès le début de la conception de la Sandero, une déclinaison «Urban Sport» destinée au Mercosur a été programmée». Sauf que voilà : cette variante de carrosserie qu’on croyait intéressante, uniquement, pour quelques clients des marchés d’Amérique Latine a vu ses ventes exploser, révélant un gros potentiel de séduction à l’échelon mondial. Plus précisément, il s’en est vendu au Brésil et en Argentine plus de 2.700 unités entre son lancement vers le dernier trimestre de 2008 et la fin mars de 2009. Pas mal pour un véhicule de niche! Face à cet engouement, les têtes pensantes du groupe au losange ont décidé d’étendre la production et la commercialisation de la Sandero Stepway vers d’autres continents. D’abord, plusieurs marchés européens dont la Roumanie, la France, et même le Royaume-Uni, où ce modèle a été introduit en milieu d’année 2009. Puis d’autres marchés plus lointains comme la Russie et l’Afrique du Sud. Et à l’image de ce dernier, qui assurera le montage de la Sandero Stepway dans l’usine de Nissan à Rosslyn, le Maroc fera de même à la Somaca et ce, sur les mêmes lignes d’assemblage qui produisent la Sandero normale. Logique, lorsqu’on sait que les deux produits reposent sur la même base et reçoivent les mêmes organes mécaniques. La Stepway sera donc disponible en deux motorisations : le 1.5 litre dCi (65 ch) et le 1.4 l essence (75 ch), mais elle sera déclinée en un seul niveau d’équipement, basé sur une finition intermédiaire situé entre les dotations «Ambiance» et «Lauréate». De source bien informée par rapport à l’usine casablancaise de Renault, on apprend que les premières préséries de ce modèle ont déjà été assemblées. Celles-ci assureront la démonstration pour une conférence de presse prévue vers la mi-octobre, ainsi que la formation des commerciaux dans le réseau. Quant aux prix, peu d’éléments ont filtré si ce n’est que la Stepway serait moins chère qu’une Sandero Lauréate ! C’est déjà une information clé. Reste que malgré les apparences, la Sandero Stepway n’est pas un 4×4. Et avec deux roues motrices (seulement), elle aura peu de chance de «cannibaliser» le Duster qui, lui, reçoit véritablement l’étiquette du tout-terrain roumain. Mais qu’on le veuille ou non, la clientèle ciblée par ce modèle (Sandero Stepway) y verra assurément la parfaite incarnation du pistard ou aventurier, abordable. En perspective, un joli petit levier de croissance commerciale pour Dacia au Maroc, dont les ventes sont déjà assurées de battre un nouveau record en 2010.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *