D’un investissement de 1 MMDH: Yang TZE ouvrira une usine à Tanger

D’un investissement de 1 MMDH: Yang TZE ouvrira une usine à Tanger

Tanger continue de séduire les investisseurs. Cette fois, c’est le groupe chinoix Yang TZE qui a décidé d’y élire domicile pour l’installation de sa première usine pour la fabrication de bus et de voitures électriques. Ce grand projet nécessite un investissement de plus de 1 milliard de dirhams.

L’annonce a été faite jeudi au siège de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima par le président-directeur général du groupe, Wu Tian Cal.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la convention-cadre, signée récemment en marge de la deuxième conférence des parties des pays riverains de la Méditerranée sur les changements climatiques (MedCop Climat), visant à créer une usine à Tanger pour la fabrication de bus et de voitures électriques, destinés au marché intérieur et à l’export. C’est en tout cas ce qu’a déclaré le président de la région Ilyas Omari à l’issue de la réunion.  Quant au PDG, il a affirmé de son côté que les travaux de construction de cette usine seront entamés prochainement. Une aubaine lorsque l’on apprend surtout que l’ouverture de cette plate-forme industrielle prévoit la création de 2.000 emplois.
Le choix de la ville de Tanger n’est par ailleurs pas fortuit. M. Tian Cai a assuré que le choix de Tanger pour abriter cet investissement est motivé par la position géographique stratégique de la ville, en tant que porte d’entrée vers l’Afrique et l’Europe, l’existence d’une main-d’œuvre hautement qualifiée dans le domaine automobile, et l’offre de facilités d’investissement dans la région.
Au-delà de l’objet de la réunion, ses objectifs sont pluriels. Elle s’inscrit dans le cadre du partenariat stratégique liant le Maroc et la Chine mais constitue en même temps une occasion pour permettre aux acteurs économiques chinois de prendre connaissance des potentialités économiques de la région et des facilités offertes par le Maroc aux investisseurs étrangers, et de renforcer davantage le partenariat entre les deux pays dans les domaines commercial et industriel. «Ce projet vise à favoriser l’économie de l’énergie et la protection de l’environnement et à promouvoir la création d’emplois dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, et vient ainsi conforter les relations économiques liant le Maroc et la Chine», souligne le président de la région.
Après cette première visite, les responsables chinois effectueront par la suite des visites au port de Tanger Med et aux sites industriels avoisinants afin de découvrir les attraits de la région tout comme les chantiers économiques d’envergure qui y sont installés. La coopération maroco-chinoise connaît, ces dernières années, un essor sans précédent, suite à la conclusion d’importants accords de jumelage entre des villes des deux pays, notamment Casablanca-Shanghai, Tanger-Qingdao, Mohammedia-Jiangyin, Fès-Wuxi, Chefchaouen-Qongming et Agadir-Hangzhou.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *