Embrayage : Un deuxième salon automobile, pourquoi faire  ?

C’est drôle comment certains évènements peuvent êtres portés du néant à la réalité. «Drôle», lorsqu’on a une idée de la légèreté et l’amateurisme qui ont prévalu au projet de leur organisation. C’est ce que l’on pourrait penser de ceux qui ont pris la décision d’envisager un deuxième salon de l’automobile au Maroc. Qu’est ce qui cloche dans cet événement ? Tout ! D’abord, la date. Un deuxième salon automobile, la même année durant laquelle s’est tenu l’Auto-Expo, il fallait oser ! Ensuite, il y a l’aspect organisationnel. Pas de conférence de presse, mais juste une campagne d’affichage, avec un visuel chargé de couleurs et de logos. Ah si ! Quand même, un dossier diffusé aux principales rédactions du pays, via un CD au contenu se prêtant, là encore, à de l’amateurisme. Un communiqué de presse succinct. Et pour l’accompagner, les organisateurs n’ont pas hésité d’utiliser des photos –copyrightées– prises sur de grandes exhibitions internationales comme le Salon de l’Auto de Genève ou le Mondial de Paris. Tout cela est bidouillé et même saugrenu. Un peu comme l’idée de faire croire à la pérennité de ce salon, avant même qu’il n’ait eu lieu. En effet, les organisateurs de ce salon annoncent d’ores et déjà que de futures éditions sont programmées pour l’année prochaine, «dans les villes de Marrakech et Tanger successivement du 26 février au 8 mars 2009 et du 7 au 17 mai 2009». Bizarre! Sachant que de telles manifestations nécessitent tout un aménagement logistique et partant beaucoup de temps. Pas des semaines, mais bien des mois. L’Auto-Expo par exemple, se prépare au moins 9 mois à l’avance, à l’image d’Auto-Loisirs, qui se tiendra en avril 2009 et dont pratiquement toutes les facettes ont déjà été figées et ficelées. Mais surtout, les organisateurs dudit salon semblent également ignorer qu’une telle manifestation impliquant, de près ou de loin, l’ensemble des importateurs automobile marocains, ne pourrait réussir sans le soutien de leur association, l’Aivam, laquelle apportera pleinement son implication. D’ailleurs, aux dernières nouvelles, aucun importateur automobile n’a encore annoncé qu’il prendra part à cet événement. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *