Honda va «démocratiser» le freinage automatique

Honda va «démocratiser» le freinage automatique

Bien avant Mercedes et même le chantre de la sécurité Volvo, Honda avait étudié la possibilité de faire freiner automatiquement un véhicule, indépendamment de toute action du conducteur. C’était en 1997, avec le prototype expérimental ASV (pour Advanced Security Vehicle). En 2003, son projet était fin prêt pour être commercialisé sur une voiture de série, ce qui fut d’ailleurs chose faite avec l’une de ses berlines vendues sous le badge Acura, son label de luxe (équivalent à Lexus pour Toyota).
Le système a été baptisé CMBS (Collision Mitigation Brake System), puis intégré en 2005 à la nouvelle génération de la Legend. Aujourd’hui, le deuxième constructeur japonais frappe encore plus fort en «démocratisant» ce système, puisque le tout nouveau CR-V est le premier 4×4 urbain au monde à offrir ce type de freinage.
Qu’est-ce que le CMBS ? Réponse: une aide à la conduite et plus précisément, un système de freinage anticipant les collisions, d’abord par des messages d’alerte (visuels et sonores) adressés au conducteur, ensuite par une action indépendante et immédiate sur le freinage. Grâce à des capteurs placés à l’avant du véhicule, le CMBS détecte un risque de collision avec le véhicule qui précède. Un signal sonore retentit alors dans l’habitacle et le message «BRAKE» apparaît sur l’écran d’affichage multiple. Si la distance entre les deux véhicules continue de diminuer, le système CMBS freine légèrement, et un moteur électrique active le prétensionneur de la ceinture de sécurité pour tendre légèrement la sangle à deux ou trois reprises, afin d’alerter le conducteur. Mais, si ce dernier ne réagit par, le CMBS détermine que la collision est inévitable et active les prétensionneurs en tendant avec suffisamment de force les ceintures des différents occupants et enclenche un freinage d’urgence pour limiter la vitesse du choc et atténuer les effets de la collision.
Maintenant, reste à souligner que le CMBS ne sera très probablement pas disponible sur le nouveau CR-V importé. Et pour cause, ce dispositif sécuritaire reste une option facturée en usine, y compris sur les autres marchés internationaux. Et puis, il s’agit bien d’une technologie coûteuse et encore loin d’être généralisée sur les véhicules du segment moyen. L’innovation et son exclusivité ont un prix !

Renseignements pratiques
http://world.honda.com/HDTV/news/2003-4030520a/

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *