Jaguar F-Type: Et le V8 vrombit…

Jaguar F-Type: Et le V8 vrombit…

La nouvelle Jaguar F-Type signe le retour de la marque à ses origines : un cabriolet sportif à deux places axé sur les performances, l’agilité et l’implication du conducteur. La F-Type perpétue une lignée sportive remontant à plus de 75 ans et qui a donné naissance à des voitures qu’il serait difficile d’oublier.

Quand tout n’est… qu’aluminium !

La philosophie qui a présidé à la conception de la F-Type s’appuie sur l’expertise de  Jaguar dans le domaine de l’utilisation de l’aluminium. A partir de la dernière génération d’architecture aluminium légère et rigide qui a fait la réputation de Jaguar, la F-Type bénéficie d’une distribution des masses parfaitement équilibrée permettant l’exploitation totale de la dynamique de sa propulsion. L’utilisation extensive de programmes de Conception assistée par ordinateur pour la F-Type a même permis le développement d’un nouveau berceau avant en aluminium et donc plus léger.

Retour aux lignes angulaires…

S’inspirant du concept C-X16 dévoilé en 2011, l’avant de la F-Type réinterprète la grille Jaguar audacieuse et angulaire point de départ du capot enveloppant et musclé avec son «bossage» caractéristique. La très importante ligne de cœur commence à la lame qui divise les «branchies de requin» de chaque côté de la grille avant de coduire le regard vers le haut de l’aile avant mise en valeur par les phares bi-xénon et les feux de jour LED intégrés, puis vers la porte et l’arrière de la voiture où elle disparaît tout en grâce.Tout comme les cockpits d’avions de chasse, les commandes sont regroupées par fonction de façon ergonomique. L’inspiration aéronautique continue avec le sélecteur de la transmission à huit rapports SportShift en forme de joystick. Les aérateurs en haut du tableau de bord ne s’ouvrent que sur commande du conducteur ou d’algorithmes complexes; ils restent discrètement cachés le reste du temps.

Agile et léger comme… un jaguar !

Nous ne le dirons jamais assez : l’expertise de Jaguar dans les architectures en aluminium a été essentielle pour faire  la F-Type. Pionniers dans l’utilisation de carrosseries monocoques en aluminium sur de grands volumes, les ingénieurs Jaguar ont pu utiliser leur expérience de plus de dix ans afin d’atteindre pour la F-Type les deux objectifs de poids réduit et de rigidité extrême.Le résultat est que la carrosserie nue ne pèse que 261 kg. Ceci contribue évidemment au niveau élevé d’agilité, d’accélération, de freinage, d’économie et de faibles émissions.La réduction des porte-à-faux avant et arrière a permis de concentrer plus de masse entre les essieux et d’améliorer la stabilité pour une confiance accrue du conducteur. La position de conduite de la F-Type est 20mm plus basse que celle de la XKR-S; le centre de gravité s’en trouve donc rabaissé pour permettre au conducteur de ne faire qu’un avec sa voiture.

D’abord une affaire de passion…

L’anglaise, dont plusieurs ont été vendues avant même son arrivée au showroom, est disponible en V6 et en V8. Le 3.0 l est décliné en 340 ch et en 380 ch pour la Type S. Pour ceux qui recherchent davantage de puissance, le choix du V8 qui développe 495 ch et un couple de 625 Nm est plus judicieux. Autant dire que rouler cheveux au vent sera sensationnel. Il est vrai que quand on aime on ne compte pas, c’est le cas de la clientèle du cabriolet anglais dont les tarifs démarrent à 850.000 DH. Parions que la saga se perpétuera encore…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *