Jaguar XF : Que de points forts techniques

Jaguar XF : Que de points forts techniques

Ce mois-ci, Jaguar Maroc lance la XF. Il s’agit d’un modèle cœur de gamme, puisque cette routière n’est autre que la remplaçante de la S-Type. Mais alors que cette dernière s’était fait désirée surtout par son design néo-rétro et son classicisme intérieur, la XF joue, elle, résolument la carte futuriste. Un avant-gardisme qui ne se limite pas uniquement à ses lignes extérieures en rupture nette avec toutes les précédentes productions de la firme de Coventry. La XF est tout simplement la routière la plus sophistiquée de son segment.  D’abord, sur le plan structurel. Cette longue berline (elle s’étend sur près de 5 m), reprend à son compte la base technique du coupé XK. Un bolide au châssis affûté et aux trains roulants incisifs. Ses roues généreuses peuvent chausser des pneus de 18, 19 ou 20 pouces et abritent des freins surdimensionnés, gages d’un freinage efficient.
Ensuite, c’est en matière de systèmes d’aide à la conduite et autre dispositif de sécurité active, que la XF tient la dragée haute. Ainsi, elle dispose d’un système de surveillance anti-angle-mort (via un voyant au niveau du rétroviseur conducteur), d’un régulateur de vitesse et de distance (radar anti-collision ACC), de phares bi-xénon à éclairage directionnel et même d’un capot actif qui se soulève de 10 cm en cas de choc (pour limiter les risques de blessure au niveau de la tête du piéton). De plus, une caméra de recul, nichée sous le couvercle de la malle, retransmet sur l’écran tactile (de la console centrale) l’image à l’arrière de l’auto, facilitant ainsi le stationnement en marche arrière. Certes, toutes ses sophistications existaient déjà jusqu’ici. Mais, elles étaient surtout réservées aux berlines haut de gamme du segment supérieur, celui des limousines. La XF y a non seulement droit, mais va encore plus loin en proposant quelques gadgets high-tech carrément inédits sur une voiture. C’est le cas de son sélecteur de vitesse rond, qui émerge électriquement et automatiquement lorsque le moteur est mis en marche (par bouton poussoir). C’est simple : à lui seul le démarrage d’une XF est une intense expérience, gratifiant le conducteur de toute une mise en scène : les aérateurs pivotent pour s’ouvrir, les recoins de l’habitacle s’illuminent de la même lumière bleutée qui baigne l’instrumentation, tandis que ledit sélecteur se met à pulser une lumière rouge comme pour simuler un rythme cardiaque. Le félin vous accueille dans ses entrailles, mais vous fait aussi sentir les battements de son cœur. Puis il y a ces sophistications qui apportent une touche de confort bien venue. C’est le cas des sièges avant pouvant diffuser de l’air chaud ou froid, tant au niveau de l’assise, qu’à celui du dossier. Dans la même veine, le volant est chauffant… au cas où Monsieur prendrait la route par très basse température.
Et l’installation audio ? Elle est signée Bowers & Wilkins, l’un des grands spécialistes en la matière et compte huit haut-parleurs de 440 Watt, un lecteur CD avec décodeur MP3 et une interface auxiliaire pour pouvoir connecter un baladeur numérique ou même une clé USB. De même la technologie Bluetooth est également intégrée à la XF, permettant de configurer jusqu’à 4 téléphones portables. Bien entendu, toutes ces fonctions sont gérées via l’écran tactile de 7 pouces. Et fin du fin, même l’allumage de la lumière (du plafonnier) est tactile, tout comme l’ouverture de la boîte à gant qui se fait au simple toucher. Ajoutez à cela la disponibilité d’un système de reconnaissance vocale et vous comprendrez que ce félin a été dompté pour obéir à son propriétaire au doigt comme à la voix.
En revanche, la XF n’a de leçons à recevoir de personne sur le plan strictement mécanique. La gamme moteurs est composée de quatre blocs dont un V6 diesel bi-Turbo. Ce dernier ne sera pas d’emblée de la partie, étant incompatible avec le gazole marocain. A l’inverse, le V6 essence de 3.0 litres et ses 238 chevaux figure sur le catalogue de Jaguar Maroc, tout comme le V8 essence dans ses deux configurations : atmosphérique à 300 ch et turbocompressée à 416 ch.  Enfin, reste à signaler deux bonnes nouvelles. La première est que Jaguar Maroc organise dès aujourd’hui et jusqu’à la fin de cette semaine des journées «portes ouvertes» à l’occasion du lancement de la XF. Il est donc possible d’aller à la rencontre de cette Jag’ pas comme les autres. L’autre bonne nouvelle, c’est que toutes les sophistications dont on vient de parler figurent pratiquement de série sur les versions importées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *